TATIE

La dépouille du secrétaire général adjoint du ministère des Mines a été retrouvée le 25 août dans l’Ogooué, au village Alembé, à 24 km de Ndjolé (Moyen-Ogooué). Le 23 août, Olivier Youbounangoye avait tenté de traverser l’Ogooué à la nage, avant de disparaitre dans le fleuve.

Le corps sans vie d’Olivier Youbounangoye a été retrouvé le 25 août 2020 dans l’Ogooué, au village Alembé, à 24 km de Ndjolé. © D.R.

 

Après 48 heures de recherches, le corps sans vie du secrétaire général adjoint du ministère des Mines a été retrouvé le 25 août dans l’Ogooué, au village Alembé, à 24 km de Ndjolé (Moyen-Ogooué). Olivier Youbounangoye était porté disparu depuis le 23 août, selon plusieurs alertes lancées sur Facebook.

Ce jour-là, comme on peut le voir sur une vidéo filmé par Olivier Youbounangoye lui-même, il avait décidé de traverser l’Ogooué, au niveau de Ndjolé, alors qu’il se trouvait dans le Moyen-Ogooué dans le cadre d’une étude de terrain. «Je m’apprête à traverser l’Ogooué nu comme un ver de terre. Je fais d’abord la vidéo avant d’entamer l’expérience», a-t-il dit dans l’élément visiblement destiné à un proche. Une «expérience» qui a viré au drame.

Rien à l’heure actuelle ne permet de dire avec exactitude de quoi est décédé Olivier Youbounangoye. Mais tout laisse penser à une noyade, selon des images anonymes de la découverte de la dépouille du secrétaire général adjoint du ministère des Mines. L’enquête ouverte à cet effet, permettra certainement de révéler la cause du décès.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire