mdas

Limogé sans ménagement la veille, l’ex-ministre du Pétrole et des Hydrocarbures a été raccompagné sous les huées des agents, ce 10 janvier à Libreville.

Des membres du  »comité d’adieu » d’Etienne Ngoubou, peu après son départ. © Gabonreview

 

Sortie peu glorieuse, ce 10 janvier à Libreville, pour Etienne Dieudonné Ngoubou. Limogé du gouvernement la veille, l’ex-ministre du Pétrole et des Hydrocarbures a été raccompagné sous les huées des agents de l’administration qu’il dirigeait depuis 2012. «Voleur !», «Même pas honte !», «On a gagné !», «On te la fait sans vaseline !» sont les principales phrases qui ont été jetées à la face de l’ex-membre du gouvernement qui, pour l’occasion, a bénéficié de la protection des agents de la police militaire.

En grève en décembre 2014, les agents avaient déjà appelé au limogeage d’Etienne Ngoubou. © Gabonreview

Il faut dire qu’Etienne Dieudonné Ngoubou, présenté comme l’un des ministres les plus hautains et dédaigneux que les agents du ministère du Pétrole aient connu, n’avait jamais su plaire. Les tensions entre lui et les agents s’étaient très tôt fait ressentir au sein de l’administration. «C’est un ministre qui ne respectait, ni ne souhaitait échanger avec les agents, même lorsque que les revendications de ceux-ci étaient fondées», se rappelle une femme disant être agent au ministère depuis plus de 10 ans. Et si elle promet de diffuser la vidéo du départ peu glorieux de son ancien patron, c’est qu’«il l’a bien mérité».

Un autre agent, indiquant du doigt le coin gauche du portail principal du ministère, s’écrie : «C’est ici ! C’est à cet endroit que je me trouvais lorsqu’il nous avait fait comprendre qu’il nous (posséderait) sans vaseline !» Ces propos de l’ex-ministre avaient, en effet, fait le tour des réseaux sociaux. Ils avaient été prononcés le 11 décembre 2014 à l’endroit des agents qui avaient alors initié une grève pour réclamer, entre autres, le paiement de la PIP à défaut du retour des fonds communs et l’amélioration de leurs conditions de travail. Peu après, les agents du ministère et de la direction générale des études et laboratoires (DGEL) avaient exigé le «départ urgent» du ministre Ngoubou. Espérons d’ores et déjà que les choses se passent mieux avec Pascal Houangni Ambourouet, nouveau ministre du Pétrole et des Hydrocarbures.

 
GR
 

19 Commentaires

  1. Jean-Marcel BOULINGUI dit :

    Etienne Ngoubou, hautain et dédaigneux oui, je peux en attester moi aussi. Mais Etienne Ngoubou n’est pas le seul à l’être. Billie-by-Nzé l’est aussi, Christian Magnagna et Pacôme Moubélet également. Ils ne savent pas ce que sont l’humilité et le savoir-vivre. Leur tour va arriver. Parce que je ne vois pas ces ministres, s’ils venaient à être limogés, partir sans être hués.

  2. CHARY dit :

    Tous ceux qui « pactise » avec ali bongo (Midas inversé) finiront dans la honte et les emmerdes(au minimum), regardez ses deux ex-meilleurs amis: Amo et maixant, que sont -il devenus?? l’un a perdu la vie, l’autre « joue » la sienne en ce moment!!!regardez ngoubou, moudounga , magloire, mabiala, mabicka et d’autres fargass . Le titanic coule, il faut prendre une barque (ping) et sauter, vite.

  3. opackmara dit :

    kié! les pounous partent toujours avec des coups de pieds au fesses:

    Léon Mistoul huééé à sont temps par les militaires devant Ali Bongo.
    Ngoubou huéééé par son personnel, mon vienn!!!
    MOUNDOUNGA huééé dans son propre ministère de l’éducation nationale en novembre 2013 et parti en vrac le 31 Aout à cause de la pression des agents du ministère de la justice qui le trouvait incompétent sur toute la ligne.
    Le’ex DG des postes, un punu pur sang avait été remercié et huééé par ses salariés pour mauvaise gestion des PTT.
    En fait ces punus sont des pires diables vivant qui organisaient des crimes rituels dans la NYANGA. hourra! hourra!! au balango tous!
    Les cuisses de dindons avec lesquels Ngoubou corrompait les villageois de doussiégoussou seront t-ils encore au chapitre ? Il volait le gros des sous et le reste, il payait des cuisses des dindons pour faire danser les villageois. Pauvre type!

    • Mathouet dit :

      Opackmara
      Il faut te soigner! Si un punu t’a pris la femme c’est de ta faute. Incensé merdique! montre moi une ethnie qui vaut une autre au Gabon pour oser mélanger de Mistoul à Ngoubou tout le monde comme des punus et que par ce fait seulement cela leur vaudrait d’être mauvais.
      Tu vas bientôt nous dire que Mba Ntem était Punu!
      Les gabonais qui nous dirigent sont médiocres d’où qu’ils viennent. Mets toica vous ça dans le crâne pauvre type!

  4. Ogoula dit :

    C’est honteux, Ngoubou un voleur, humilié, il est sorti la quêue entre les jambes.

    • opackmara dit :

      @Mathouet
      kié! je confirme que Léon Mistoul avait été huééééé comme un chien devant ali bongo en chaire et en os! ce fut un serviteur du diable comme ngoubou, moundounga, blaise louembét le grand marabout des pouvis, madame ogoouéééé sidonie huéééé par les hommes des tauges noires au tribunal la liste des cancres qui ont descendu le Gabon au rang des PMA, en détournant 21 000 milliards de cfa de nos dolès entre 2009 et 2016! piètres personnages vous êtes avec votre franç-mçonnerie à la con! Si nous comprenons bien, la franç-maçonnerie a été crée pour les besoins du congo et du gabon afin de piller les richesses des peuples arborigènes.

      • Medza dit :

        Opackmara,
        Je crois qu’il faut éviter l’amalgame avec cette généralisation dangereuse que vous faites! Voulez-vous que l’on vous compte les Fang impliqués ou coupables de malversations financières? On n’en finira pas. Et que dire de ce qui se passe ou surtout qui se passait dans les années 80 et 90 à l’UOB aves les profs fang, notamment en droit et surtout en sciences éco, avec des comportements des plus honteux qui soient, par exemple en excluant presque systématiquement de ces facultés les autres ethnies par des manouvres de triche honteuses, parfois en dispensant des cours en langue fang, surtout en première année afin de pousser à la démission les étudiants non fang?
        Je crois que s’il faut rappeler l’histoire des mauvaises pratiques en fonction des ethnies, nous les fang ne risqueront pas d’en sortir gagnants! Alors, du calm! Evitons les généralisations ethniques!

      • Thierry Georges AUGOULA y'OLIMBO dit :

        Bien dit Opackmara; cette Franc Maçonnerie édulcorée que la France nous sert sur des feuilles de tarot… Qu’avons-nous à foutre de la franc maçonnerie ? Qu’est-ce qu’elle nous apporte réellement sinon la misère intellectuelle, spirituelle ? J’ai l’impression qu’elle détruit la conscience de ceux qui y entrent tout simplement.

  5. djouori dit :

    Et Ibubu national sortira de la meme manière
    Aboghe Ella disparaitra avec un foulard sur la tete
    Mbourantsuo quitera avec un fagot de bois sur la tete
    Tous partiront de la meme maniere
    Tous les fusiliers du 31 partiront de la meme maniere
    Oh mon Dieu comme j’attends patiemment ce grand jour
    Quand nos martyrs seront venges!!!!!!!!!!!!!

  6. l'emergent dit :

    le meilleur circuit pour les fossoyeurs des derniers publics serait le passage par la case Gros Bouquet.nous attendons de voir.
    a lire le communiqué de M Ngoubou, il accorde  » son soutien » à Ali,comme pour demander pardon.N’a t il pas autre argument (des couilles » pour sa défense?

  7. MWANE NYAMBI dit :

    Ngoubou était peut-être désagréable vis-à-vis de ses collaborateurs, il n’en demeure pas moins vrai que ce type était compétent.
    Certains agents de ce département ministériel et non des moindres reconnaissent que cet homme avait la maîtrise de ses dossiers.

    • Medza dit :

      Mon cher Mwane Nyambi!
      Ce dont le Gabon a besoin, à mon humble avis, c’est beaucoup plus de personnes intègres que de personnes compétentes. Pour moi, un gabonais qui dispose d’assez de probité morale pour respecter le bien public vaut beaucoup mieux qu’un expert voleur, car lorsqu’on est intègre on est d’office ouvert aux critiques qui permettent de combler ses lacunes et donc d’améliorer peu à peu son rendement! Aujourd’hui, ce qu’il y a de plus grave chez les jeunes gabonais, c’est la conviction qu’on ne peut réussir sans tricher, donc sans voler! Je suis enseignant et je sais bien de quoi je parle. Et même les enseignants qui aujourd’hui dénoncent à cor et à cri les malversations financières qui font légion dans notre pays n’ attendent que leur tour d’être nommés pour piller! Le problème est donc beaucoup plus grave qu’on le pense. Ce qui a mis à genoux l’économie gabonaise, malgré le problème pétrolier de l’heure, c’est beaucoup plus les détournements des deniers publics que l’incompétence des travailleurs, et ce à tous les niveaux de l’échelle de la fonction publiques et pas seulement les ministres les DG et autres!
      Nous avons donc un grand travail d’éducation, ou mieux de rééducation morale à faire chez les jeunes gabonais à qui incombe la relève de demain, pour un meilleur devenir de notre pays!

  8. leokhardo leokhardo dit :

    Après le Libreville Moto Show, voici venu la foire fouille

  9. SONI dit :

    Lanlaire qui s’envoie en l’air avec des hommes comme lui est-il punu. Espèce de tocard!!!!

  10. jean -jacques dit :

    oui il etait fonctionaire à shell donc son domaine attentons voir celui qui l’a remplacer ce pascal houagni. et surtout le petrole ne se va plus bien.

  11. kaky du mapane dit :

    opakmara sache que le constat reste très amère si tu peux imaginer que lorsque tu rentre au partie des pedés du Gabon ton bagage intellectuel disparait au profit des pedés. et ça sa reste comme leur salaire.

  12. Axelle MBALLA dit :

    @opackmara…Le Gabon a besoin de tous les gabonais en ce moment. Ne joues pas avec les ethnies. Nous n’avons pas besoin de cela. Mais à te lire, cela donne la preuve qu’il y aura beaucoup de travail après la fin de ce régime criminel. NGOUBOU était souvent condescendant à l’endroit des collaborateurs, mais il avait entre les mains les pires secrets pétroliers de la République, de la famille BONGO, et des autres pillards. Et comme Ali(BONGO?)..N’aime que la violence, les meurtres et toutes autres formes de violences, attendez de voir jusqu’où ira cette « diversion » en pleine Coupe d’Afrique, comme publicité politicienne. Tout le monde sait qu’Ali BONGO est à la tête du pillage du Bois avec les chinois et les malais, tout comme le pétrole, le diamant et l’or qui n’ont aucune traçabilité fiscale.
    Quant à toi OPACMARA… en tant gabonais…si ce n’est pas un nom d’emprunt…tu es une honte…tu fais honte.

Poster un commentaire