HABANA

 

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19, les passagers en provenance de l’étranger par voie aérienne seront automatiquement mis en quarantaine dès le 15 juin. Ce confinement qui durera 24h dans un établissement hôtelier sera aux frais des passagers et permettra à ces derniers d’attendre les résultats de leurs tests PCR. Les personnes vaccinées seront exemptées de la quarantaine.

Le Nomad est l’un des hôtels retenus pour la quarantaine. © D.R.

 

Au Gabon, annonçait le président Ali Bongo lors de son discours du 28 mai, dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19, les passagers venant de l’étranger par voie aérienne seront dès le 15 juin mis en quarantaine. Cette quarantaine, indiquait le ministre du Commerce, durera 24h et sera observée dans des structures hôtelières ayant adhéré à un programme mis en place. Un cadre juridique et réglementaire s’articulant autour d’un projet d’arrêté ainsi qu’un cahier des charges à l’endroit des hôteliers qui prendront part à ce programme a été élaboré. Selon le ministre du Commerce, les textes sont prêts et ont fait l’objet de diffusion auprès des acteurs de l’hôtellerie membres du Club du tourisme de Libreville.

Si Hugues Mbadinga Madiya indiquait que l’offre s’adresse à tous les acteurs du secteur évoluant à Libreville, lors de sa conférence de presse du 9 juin, le ministre de la Santé a souligné que «les frais relatifs à la mise en quarantaine seront assurés par le passager lui-même». En clair, sur une plateforme élaborée par une PME gabonaise et dont le financement est pris en charge par l’Etat gabonais, les passagers avant d’embarquer pour le Gabon, devront effectuer leurs réservations. Testés dès leur arrivée au Gabon, ils regagneront les hôtels de leur choix pour l’attente des résultats. A la remise des résultats, les cas négatifs pourront vaqués à leurs différentes occupations tandis que les cas négatifs seront pris en charge grâce à un dispositif mis en place avec le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus.

«Les passagers vaccinés ne seront pas mis en quarantaine», a rappelé le ministre de la Santé qui a précisé qu’ils seront tout de même soumis au test de dépistage dès leur arrivée. «Nous sommes en train de travailler pour que les résultats parviennent au passager en quarantaine dans l’hôtel qu’il aurait choisi, sur la liste d’hôtel proposé lors de la réservation, avec des tarifications appliquées», a fait savoir Guy-Patrick Obiang insistant sur le fait que «le passager lui-même choisira l’hôtel en fonction de ses moyens financiers». Pour le ministre du Commerce, «les hôteliers ne perdront rien dedans. Au contraire cette mise en quarantaine devrait doper leurs activités».

 
GR
 

5 Commentaires

  1. Rodrigue Mba-Ondo dit :

    La lutte contre la Covid-19 sera une bataille de longue haleine. Ce qui sera effectif le 15 Juin au Gabon a été expérimenté ailleurs, où les établissements sélectionnés le sont pour accueillir exclusivement les passagers en quarantaine. Qu’en sera-t-il au Gabon? En outre, pendant la quarantaine, les passagers concernés ne sont pas autorisés à quitter leur chambre pendant jusqu’à la réception des résultats de leurs tests . Le contrôle est de plus assuré par les forces de l’ordre pour veiller à ce que la quarantaine soit strictement respectée. Quid dans le cas du Gabon.? Ces clarifications seraient utiles.

  2. Michael dit :

    Quelqu’un peut il m’expliquer. Donc un résident doit aller en quarantaine aussi dans un hôtel ? Lorsqu’on sait qu’au pays si vous êtes déclaré positif on vous demande gentiment d’aller chez vous …

  3. FINE BOUCHE dit :

    Pourquoi des personnes vaccinées doivent-elles faire encore un test PCR puisqu’elles arrivent avec un carnet de vaccination.Ils ne nous font pas refaire la fièvre jaune qui lui aussi atteste que nous avons rempli les conditions pour entre sur le territoire. Donc les vaccins moderna choutnik ne nous garantissent pas de cette protection. Je vois la photo du Monad nous allons relancer les activités des hôtels agréés. Monad RADISSON…..etc.Comment un endroit dédié et réservé pour une mesure sanitaire peut-il être attractif.
    Le résultat arrivera-t-il 24 h après le test. Ou ils nous prendrons en otage pendant 2 ou 3 ou 4 jours et ce qui fera monter la facture. N’ayant pas su économiquement accompagner le secteur privé. Nous voyageurs seront les dindons de la farce. Belle blague. ET les milliards reçus pour le COVID 19 ???????

  4. Kemeboune dit :

    Vraiment ! Meme en France, toute la population n’est pas vaccinée. Tout le monde n’a pas l’argent et attendez-vous à des frais d’hotel non soldés. Car que faites-vous des personnes détentrices d’un test PCR de moins de 72 heures avant le voyage ?

Poster un commentaire