mdas

 

Inquiète face à la résurgence des arnaques enregistrées ces derniers temps via les services de transfert d’argent, la Commission nationale pour la protection des données à caractère personnel (CNPDCP) a entrepris d’auditionner les responsables des maisons de téléphonie mobile sur leur respect des normes en la matière.

Le secteur du Mobile money au Gabon enregistre un chiffre d’affaires de 8,9 milliards de F CFA en 2021. © D.R.

 

Les deux opérateurs de téléphonie mobile présents au Gabon protègent-ils efficacement les données personnelles de leurs abonnés ? Si oui, qu’est-ce qui expliquerait la résurgence des arnaques et autres tentatives d’extorsion enregistrées ces derniers mois, particulièrement pour les abonnés du service Airtel Money d’Airtel Gabon ? Les responsables de cette entreprise qui revendique plusieurs centaines de milliers de comptes actifs ont récemment été entendus sur ces questions par les membres de la Commission nationale de la protection des données à caractère personnel (CNPDCP).

Au cours de l’audition, Joël Dominique Ledaga, président de l’institution, a invité les patrons d’Airtel Gabon à se conformer à la législation en vigueur et à mieux protéger leurs abonnés au risque de sanctions. Il les a en effet édifiés sur les normes gabonaises en matière de protection des données à caractère personnel ainsi que sur les missions de la CNPDCP. «Nous partons vraiment très satisfaits avec les clarifications qui ont été apportées par la Commission, et qui vont nous permettre de faire en sorte que toutes les exigences en matière de protection des données à caractère personnel soient satisfaites au niveau de notre institution», a déclaré Hamade Koussoube chez nos confrères de la télévision Gabon 1ère.

Sur la question des tentatives d’arnaques qui se multiplient ces derniers temps et qui visent particulièrement leurs abonnés, le directeur général d’Airtel Gabon a réitéré le message de sensibilisation diffusé depuis quelques semaines sur leur réseau : «Toutes les fois qu’Airtel Money vous contactera, parce que vous avez un souci avec votre compte, cet appel proviendra du numéro 111. Toutes les fois que ces appels ne viennent pas du 111, ayez à l’esprit que c’est une tentative d’arnaque.»

Au Gabon, le nombre de porte-monnaie électroniques actifs était de 1 019 189 en fin décembre 2021. Celui-ci était de 926 886 à la même période en 2020, soit une augmentation de 9,95%. Le pays comptait néanmoins au total 2 373 813 en décembre 2021.

 

 
GR
 

1 Commentaire

  1. moundounga dit :

    Bjr. Vous voyez le dernier paragraphe que d’argent à Gabao !Amen.

Poster un commentaire