mdas

 

Depuis le 9 octobre 2020, 10 corps dont 9 identifiés sont abandonnés à la morgue du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL). A travers un communiqué le 4 novembre, la direction générale du CHUL qui a appelé les proches des disparus à les récupérer a menacé de les inhumer à titre d’indigent.

Des corps sont abandonnés depuis un an à la morgue du CHUL ©  D.R.

 

A travers un communiqué sur sa page Facebook, la direction générale du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) a annoncé que depuis le 09 octobre  2020, des corps identifiés et non identifiés sont toujours gardés à la morgue hospitalière. Selon le  CHUL, il s’agit de 10 corps identifiés et un corps non identifié. Au nombre des corps identifiés, ceux d’Hilaire Yakenguila, Sunday Ekwere le Ghanéen, le fœtus, Nadège Bekono, John Ibawuchi  Edjike, Faustin Doba Mandaka, Daniel Mangandji, Martin Marthe le Camerounais et Marcel Bylibidzo.

«Les parents ou toutes personnes les reconnaissant ou à la recherche de leurs proches, ont encore jusqu’au 09 novembre en cours pour se rapprocher de l’établissement pour identification et récupération des dépouilles», indique le CHUL dans son communiqué. Passé ce dernier délai de 15 jours, depuis la première annonce faite dans le journal de publications officielles le 4 octobre 2021 a prévenu la direction générale, le CHUL se réserve le droit de procéder à leur inhumation à titre d’indigent.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire