TATIE

François de Salle Sandaogo et son complice Oumar Kourouma ont été arrêtés le 15 décembre à Mouila, en possession de pointe d’ivoire. Les présumés trafiquants risquent jusqu’à 10 ans de prison selon dispositions de l’article 388 du Code pénal.

François de Salle Sandaogo et Oumar Kourouma avec leur «butin» après leur arrestation, le 15 décembre 2020 à Mouila. © Conservation Justice

 

La lutte contre le trafic d’ivoire ne faiblit pas au Gabon. Deux individus ont été interpellés le 15 décembre à Mouila en possession de deux pointes d’ivoire, grâce au partenariat des agents de la Police judiciaire (PJ) et des Eaux et Forêts, appuyés par l’ONG Conservation Justice. Il s’agit de François de Salle Sandaogo, ressortissant Burkinabé de 45 ans employé comme ouvrier dans le BTP. Interrogé après son arrestation, il a livré son complice Oumar Kourouma, un mécanicien de 36 ans de nationalité guinéenne.

Les présumés trafiquants sont actuellement en garde à vue au sein des locaux de la PJ de Mouila. Ils seront présentés devant le procureur de Libreville pour détention et tentative de vente des trophées d’une espèce intégralement protégée. Les deux suspects risquent jusqu’à 10 ans de prison. Il est cependant curieux de constater que le trafic d’ivoire soit toujours attractif, malgré les nombreuses arrestations enregistrées ces derniers mois.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire