TATIE

Après les succès d’Ombila a Mpugu et de Solidarité familiale, Amandine, la reine de l’Empire fait son come-back avec un nouvel album baptisé «Andja M’Okeri », à consommer sans modération, dans le respect des mesures barrières contre la maladie à coronavirus.

Amandine offre «Andja M’Okeri» aux mélomanes. © Gabonreview

 

La reine de l’Empire est descendue de son trône, le 10 octobre 2020 pour offrir à ses mélomanes, en cette période de crise sanitaire liée au Covid-19, son nouvel album «Andja M’Okeri », c’est-à-dire l’«eau de la rivière».

« A travers le titre de l’album nous voulons ressortir le caractère indispensable de l’eau et nous nous sommes rendus compte que les sonorités d’Amandine sont devenues indispensables, sinon essentielles pour les mélomanes gabonais et toutes les cérémonies du pays. L’eau pour nous est une source de partage», a expliqué son manager.

© Gabonreview

Il est composé de 6 titres dont une collaboration avec Prince Kiala : Rosine mwana Ndjami; M’Abele; Nounou; Ayako; Téléphone; Vendeur d’illusions, enregistrés et mixés chez Macro Sound Empire et Engone Gaspiller. L’artiste prône pour la restauration des valeurs maritales, sociétales et culturelles. «Aujourd’hui, nous assistons à des phénomènes inexpliqués. Ce que nous n’acceptions pas hier, sont devenus normaux aujourd’hui. Il nous faut sensibiliser contre ces dépravations de mœurs et assurer un avenir sain à nos progénitures », a déclaré la reine de l’Empire.

Des chansons qui ont démontré que l’artiste est resté fidèle à son style et constant dans sa philosophie musicale. Celui de la dénonciation des réalités politico-sociales sur fond d’humour et des instrumentales percutantes, et une voix emballante. Toutefois, bien que connue pour ses rythmes du terroir, dans cet album, Amandine fait également un pas dans le Sokouss.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire