HABANA

 

La crise sanitaire du Covid-19 a amené les artistes à repenser leur mode de survie. Entre concerts virtuels et vente d’albums en ligne, Annie Flore Batchiellilys a opté pour la vente de ses albums via WhatsApp. Appelant d’autres artistes à faire comme elle, l’artiste gabonaise estime que c’est aussi un moyen de lutter contre le piratage en plus d’offrir aux fans et mélomanes le travail de qualité qui pourrait moisir dans les cartons.

Annie Flore Batchiellilys. © D.R.

 

L’album « Fundu » disponible sur WhatsApp. ©Capture d’écran/Gabonreview

L’artiste gabonaise Annie Flore Batchiellilys a annoncé la vente de ses albums par WhatsApp, à travers un concept qu’elle nomme « Tous mes albums en deux clics ». «Ce concept  arrive dans cette période difficile que nous traversons et qui impose aux artistes qui n’ont pas travaillé depuis un peu plus d’un an de pouvoir gagner leur vie en deux moyens», estime-t-elle. Soulignant la nécessité pour les artistes de se recréer en cette période de crise sanitaire.

«En regardant tous ceux qui nous piratent, comment ils gagnent tranquillement leur vie, je me suis dit : vendre mes albums directement à mes fans, aux personnes qui me découvrent serait une solution juste pour moi et ma famille en cette période de pandémie», s’est exprimé Annie Flore Batchiellilys. «Je souhaiterais qu’en cette période de pandémie tous les artistes emboîtent le pas, vendre les albums par WhatsApp. Nous perdons le temps avec des actions qui ne nous apportent rien alors que là, on pose une action concrète et qui rémunère le travail que nous avons fourni», a-t-elle commenté.

Ceux qui sont au Gabon, a-t-elle informé, peuvent faire le paiement par Airtel money au 0024174165670. «Je ne suis pas au Gabon en ce moment, mais je reçois un message qui me dit qui a envoyé le message et combien. Ensuite, la personne m’appelle pour m’informer et me faire part de ses choix d’albums. Ceux qui ne sont pas au Gabon peuvent faire le paiement par PayPal. Et là aussi, je reçois un message ou la personne m’appelle. Après les messages, je fais l’envoi des albums», explique l’artiste qui promet des bonus aux acheteurs. «Si la personne achète l’album « Afrique mon toit » par exemple, comme bonus je l’envoie le clip, l’affiche, ou une photo de moi dans les années 1997 quand j’ai réalisé cet album», a souligné Annie Flore Batchiellilys qui veut «transcender ces moments difficiles que nous traversons».

Au nombre des albums, « Afrique mon toit« , « Diboty« , « Fundu« , « A l’angle de mon être« . Mais aussi, un livre témoignage qui raconte son histoire de Mighoma, son village au Gabon, à l’Olympia en France et des concerts privés. «Tout ce travail là reste dans les cartons. Non, il faut qu’on puisse gagner nos vies avec», estime-t-elle. «Mon dernier album c’est « Fundu » qui est sorti au Gabon en 2019 et en France le 8 mars 2020 dans un projet d’éclore au Zénith de Paris. Cet album, il en reste encore dans des cartons et c’est triste de voir le travail qui est là», a-t-elle dit. «Alors, vous allez avoir une nouvelle manière d’acheter notre travail directement avec nous-mêmes, pas avec des personnes qui nous piratent. Des personnes qui vous mentent aussi parce qu’ils vous donnent des produits qui ne reflètent pas la qualité de nos productions au niveau sonore notamment», a-t-elle ajouté.

Les ventes se font déjà et Annie Flore Batchiellilys qui remercie ceux qui effectuent leurs achats, donne rendez-vous aux autres sur WhatsApp et attend ses fans pour un concert virtuel le 10 avril sur la page de Lestat XXL.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire