TATIE

 

Rappeur gabonais et  sociétaire du BwitiGang, Rodzeng annonce la sortie de son quatrième album sur toutes les plateformes de téléchargement légales pour le 21 août. « Ma Ke », c’est le titre de cet album qui sera vendu à 5 555 francs CFA et dont une partie des recettes sera versée à une œuvre caritative.

« Ma Ke » de Rodzeng sera disponible à partir du 21 août. © D.R.

 

Si la promotion a bien débuté sur les réseaux sociaux, le nouvel album de Rozeng sera disponible à partir du 21 août sur toutes les plateformes de téléchargement. « Ma Ke », en langue fang (je pars), c’est le titre du quatrième album solo du rappeur gabonais Rodzeng. De son vrai nom Patrick Rodney Nzeng Minko, il est sociétaire du BwitiGang, un crew qui se positionne en gardien des valeurs du rap gabonais. Plutôt puriste, le crew s’attaque aux problèmes de société dans une posture de porte-voix des oubliés, tout en redonnant au « hip hop vert jaune bleu » ses lettres de noblesse.

Surnommé le « virtuose du bwiti », Rodzeng s’y est attelé avec une série de cyphers (Freestyle). Avec « Ma Ke », il souhaite s’ériger parmi les meilleurs du rap francophone qu’il a d’ailleurs déjà conquis. « Ma Ke » relate la grande migration des Ekang jusqu’à Odzamboga. L’album se compose de 21 titres et se veut «le guide d’initiation au RAP». Il compte des collaborations internationales, et va sans doute laisser un impact sur la scène du Hip Hop africain. A en croire l’artiste, il s’agit en réalité d’un double album, dans un seul CD. «Le 21 août 2020 sera la date de sortie sur toutes les plateformes de téléchargement légales», a annoncé l’artiste qui vise le Gstore d’or en un jour. C’est à dire, 1000 exemplaires vendus le même le jour. «Une partie des recettes de cet album servira pour œuvre caritative», a-t-il fait savoir indiquant que l’album sera disponible au prix de 5 555 francs CFA. «5555 francs CFA c’est le prix à payer pour vous procurer la science qu’il regorge», a-t-il indiqué.

 
GR
 

1 Commentaire

Poster un commentaire