GR

Le ciel gabonais vient de s’enrichir d’une nouvelle compagnie aérienne. Dénommée Nationale Airways Gabon (NAG), la structure a reçu, le 18 mai, de l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac), la Licence d’exploitation et le Certificat de Transporteur Aérien (CTA). Pour son lancement, la NAG desservira Port-Gentil, Franceville et Oyem grâce à deux avions Embraer 120 (Emb 120) d’une capacité de 30 places chacun.

Nationale Airways Gabon (NAG), une nouvelle compagnie dans le ciel du Gabon (illustration). © D.R.

 

Le secteur de transport aérien gabonais vient de s’enrichir d’une nouvelle compagnie. Dénommée Nationale Airways Gabon (NAG), la nouvelle structure a obtenu sa Licence d’exploitation et son Certificat de Transporteur Aérien (CTA).

Remis officiellement le 18 mai par le Directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac), Arthur Nkoumou Delaunay, les deux documents permettront à la NAG de mener des activités commerciales dans le ciel gabonais à l’instar des plusieurs autres compagnies aériennes.

Basée à Libreville, la Nationale Airways Gabon débutera son activité commerciale avec deux avions de type Embraer 120 (Emb 120) d’une capacité de 30 places chacun. Pour cette phase de lancement, la compagnie desservira les villes de Port-Gentil, Franceville et Oyem. Le nouvel opérateur vient s’ajouter à Afrijet et Solenta Aviation Gabon, deux compagnies qui qui tiennent le secteur depuis près de deux ans avec des vols réguliers.

S’il s’est réjoui de l’arrivée d’une nouvelle compagnie aérienne au Gabon, le directeur général de l’ANAC n’a pas manqué d’inviter les responsables de la NAG «au professionnalisme et au respect de la législation gabonaise en vigueur». Arthur Nkoumou les a également exhortés à «immatriculer au plus vite leurs avions au registre gabonais dans les délais impartis».

Document précieux dans l’exercice du transport aérien, le Certificat de Transporteur aérien est établi à l’issue d’un processus de certification comportant cinq phases passant par la pré-candidature, la présentation officielle de la demande, l’évaluation des documents, la démonstration et l’inspection, et la délivrance du Certificat, dont la validité est de deux ans.

 
GR
 

15 Commentaires

  1. actu dit :

    A qui appartient cette nouvelle Compagnie?
    Appartient-elle a un ou plusieurs Gabonais?

    Ces avions sont-ils de la premiere main ou d’occasion?

  2. Mbolo dit :

    Je reprends la série de questions qui précèdent…Le Gabonais veux savoir qui fait quoi dans les airs et dans quoi nous nous embarquons.

  3. Osvaldo Mendes Freire dit :

    Ces avions là ce sont de vieux machins.Elles ne se fabriquent plus, depuis longtemps.Je vous souhaites bonne chance.

  4. Alah dit :

    Bonne nouvelle pour les gabonaises et l’Afrique en général

  5. EDOU EBANG Joachim dit :

    Je voudrais savoir les tarifs des différentes villes

  6. Guipanze bitsaka dit :

    Des cercueils volants oui!

  7. Le citoyen gabonais dit :

    qui sont les actionnaires ?

    Pour quoi publier un article de cette importance sans donner kes bénéficiaires de cette compagnie.
    Ce sont les vautours de la République qui sont derroeres cet i.vestissement.

  8. Olivier NGUEMA ABESSOLO dit :

    Bonjour
    Merci pour des effets d annonces nous ne sommes pas nombreux dans ce pays.Quand un opérateur économique vient nous proposer ces services prenons du temps pour vérifier si cela est bon où pas.c est vrai que c est soulageant de grâce raisons très attention et vigilants.car le monde devient très inquiétant abîme TÉ

  9. Ikobey dit :

    « Comment devenir millionnaire ?
    Il faut être milliardaire et acheter une compagnie aérienne » 🙂

  10. DE TOMASO Denis dit :

    Faut-il se réjouir de cette nouvelle? Personnellement, je resterai très prudent. Le type d’appareil retenu ne se construit plus donc ce sont 2 appareils achetés d’occasion, à qui? Autre chose, souhaitons que cette compagnie ne soit pas, comme tant d’autres, une compagnie furtive, victime des guerres intestinales des dirigeants et éventuels actionnaires: Dieu seul nous le dira

  11. DE TOMASO Denis dit :

    J’ai oublié de dire que, en plus du qualificatif du mot furtif pour cette nouvelle compagnie, j’ajouterai le mot éphémère.

  12. dione kapitho cheikh omar dit :

    Ces avions ont été construits de 1983 à 2001. Ceux qui volent encore sont des vieux coucou.
    https://en.wikipedia.org/wiki/Embraer_EMB_120_Brasilia

  13. Personne dit :

    Ce n’est même pas l’avion que l’on voit dans l’image on achète un avion à hélice et vous illustrer l’article avec une image d’un avion à réacteur

  14. Nsang dit :

    Tarif Oyem/Lbv aller/retour svp

  15. Jean Bruno dit :

    Bonjour/BonsoiR à tous

    Je n’ai rien à dire mais je suis de même avec toutes les critiques qui ont été évoquées.

Poster un commentaire