TATIE

Le nouveau gouvernement est connu. Composé d’une équipe de 33 membres dont le Premier ministre, la nouvelle équipe a reçu la bénédiction du chef de l’Etat.

Ali Bongo recevant la proposition de Rose Christiane Ossouka. © Twitter Ali Bongo Ondimba

 

Plus nombreuse que l’équipe sortante qui comptait 31 membres dont le Premier ministre, la nouvelle équipe gouvernementale a été approuvée par le président Ali Bongo. C’est du moins ce qu’il a indiqué dans un tweet, après avoir reçu une proposition de la composition de la nouvelle équipe des mains du nouveau Premier ministre, Rose Ossouka Raponda. «J’ai donné mon accord à cette proposition» a-t-il tweeté, disant avoir rappelé au Premier ministre «l’exigence d’efficacité et de résultats à l’égard de l’action publique». Le gouvernement doit notamment assurer la relance économique et l’accompagnement social nécessaires en raison de la crise mondiale liée au Covid-19, mais aussi l’aboutissement de l’opération anti-corruption (Scorpion) dont les résultats sont attendus par l’opinion.

Au  cours  de  son  entrevue avec le chef de l’Etat, informe la Communication présidentielle, Rose Ossouka Raponda «n’a pas manqué de remercier le président de la République pour la confiance témoignée à travers  cette  nomination,  non  sans  apprécier  la  matérialisation  de  la  décennie  de  la Femme gabonaise décrétée en 2015 par le numéro un gabonais». Au terme de ces échanges, poursuit le communiqué de la Communication présidentielle, «Ali Bongo a instruit le nouveau Premier ministre à produire des résultats tangibles et visibles dans la vie quotidienne des Gabonaises et Gabonais».

 
GR
 

20 Commentaires

  1. SERGE MAKAYA dit :

    Julien Nkoghe Bekalé est resté comme 1er Ministre 1 an et 6 mois. Rose Christiane Ossouka débute sa fonction de 1er Ministre. Elle ira certainement jusqu’en 2022. C’est le temps de mettre en place la stratégie électorale qui fera gagner Nourredine Bongo que le ridicule roi du du Maroc soutien.

    Le changement de Premier Ministre est une « stratégie gagnante » pour ce régime usurpateur et sanguinaire. Ces gens vous diront qu’il faut accorder du TEMPS au nouveau Premier Ministre AVANT DE PORTER un QUELCONQUE JUGEMENT. Et les mois vont passer jusqu’à ce qu’on approchera de l’échéance électorale présidentielle de 2023. Entre temps, ces démons prépare déjà cette échéance avec le roi du Maroc et…certainement la France ou Quai d’Orsay.

    Je vous ai toujours fais savoir que ces gens ne dorment pas. Ils sont très rusés comme le DIABLE. Le changement de 1er Ministre, c’est juste pour calmer l’opposition qui voudrait déjà annoncer la VACANCE DU POUVOIR avec raison, bien sur, puisque Ali Bongo est BIEN MORT (et c’est vrai).

    Donc, ne vous fiez pas à ce que vous VOYEZ MAINTENANT. C’est toujours de la POUDRE AUX YEUX lancé par ce régime SATANIQUE. Sylvia Bongo et son fils adoptif Nourredine Bongo sont bien aux commandes du BATEAU GABON, avec la bénédiction du roitelet du Maroc et du Quai d’Orsay (Jean Yves Le Drian). Le code Pénal révisé est quasiment une copie du code Pénal marocain. Donc notre beau pays est en train de se « marocaniser ». Ce qui est INADMISSIBLE.

    Un conseil à l’opposition gabonaise et à la résistance gabonaise (diaspora). l’heure n’est plus à la division. Unissons nos forces autour du vainqueur de la présidentielle de 2016, Mr Jean Ping, pour renverser ce régime satanique. Faites un effort pour vous UNIR (au delà de vos divergences), messieurs et dames de la résistance-diaspora. Je m’adresse ici à Adjatys Thibaut, Jonas Moulenda, Messir N’na Ndong, et bien d’autres de la diaspora. Idem pour les opposants gabonais se trouvant au Gabon. RESTONS SOLIDAIRES AUTOUR DU PRÉSIDENT ÉLU JEAN PING.

    N’allez SURTOUT PAS à la présidentielle de 2023. Je vous JURE que c’est peine perdue. C’est MAINTENANT qu’il nous faut EN FINIR avec ce régime SATANIQUE.

    Notez aussi que l’actuel ministre de la défense se veut d’abord être « l’ami du président », donc l’ami de Sylvia et Nourredine Bongo. ( http://gabonenervant.blogspot.com/2016/06/open-letter-of-mr-herve-epie-michael.html ). Ce monsieur PROTÈGE ce système diabolique. Ne comptez pas sur lui pour libérer le Gabon. Lisez aussi cet article pour COMPRENDRE VRAIMENT qui est réellement le NOUVEAU MINISTRE DE LA DÉFENSE NATIONALE (un pantin du système Bongo): https://www.bdpgabon.org/articles/2011/10/08/les-biafreries-d%E2%80%99ali-reponse-du-dr-daniel-mengara-a-massa-moussa-nouveau-zozo-envoye-servir-d%E2%80%99ambassadeur-manioc-du-gabon-aux-etats-unis-d%E2%80%99amerique/#.XxIZD9SLTGg

    MES FRÈRES ET SŒURS GABONAIS ÉPRIS DE LIBERTÉ, LE COMBAT DOIT SE POURSUIVRE POUR LIBÉRER NOTRE PAYS DU JOUG BONGOISTE – PDGISTE – MAROQUISTE et QUAI D’ORSAYISTE.

  2. Norbert Ndong dit :

    « la nouvelle équipe a reçu la bénédiction du chef de l’Etat. » Mdr !!!

  3. Roger dit :

    On ne peut accepter aucun gouvernement de ce régime pourri et satanique. Tout ce qui sort de ce régime est aussi pourri.

    Ceux et celles qui sont nommés dans ce gouvernement et sui sont heureux d’en faire partie, vous vous faites du mal pour rien. Ça ne changera absolument rien. Nourredine et Sylvia Bongo visent BIEN rester pour toujours à la tête du Gabon. Ce nouveau gouvernement, c’est encore pour nous endormir. Et quand on est endormi, on ne voit pas ce sui se trame.

    Eux ils préparent déjà 2023. Et vous verrez bien que si on ne fait rien maintenant, en 2022, TOUT sera ficelé pour l’arrivé au pouvoir du marocain Nourredine. Notre code pénal est désormais ka copie conforme du code pénal marocain. Le Gabon est désormais comme une énième province du Maroc.

    C’est maintenant qu’il faut agir. Demain il sera vraiment trop tard. A bon entendeurs ou lecteurs…

  4. Serge Makaya dit :

    Même avec une équipe de 10 membres dans ce gouvernement, rien ne marchera. Pourquoi ? Réponse: parce que c’est un gouvernement issu d’un régime usurpateur, régime qui dure depuis plus de 50 ans.

    Raison pour laquelle on ne cesse de vous dire que c’est la tête qu’il faut COUPER. Et ka tête s’appelle la famille Bongo. Famille représentée aujourd’hui par Sylvia et Nourredine Bongo (surtout ces deux).

    Ali Bongo n’est plus de ce monde. Sylvia et Nourredine Bongo ont le soutien ABSOLU du Maroc et du Quai d’Orsay. Comme disait quelqu’un: je suis chargé de vous le DIRE, et non de vous le faire croire. C’est pourtant quand même une parole de vérité.

    On aura beau changer de premier ministre et de gouvernement, ka n’est pas le problème. C’est la tête qu’il faut définitivement couper. Et elle s’appelle aujourd’hui Sylvia et Nourredine Bongo.

    Merci à gabonreview de censurer les POSTS. Mais je vous le répète quand même: la sortie de CRISE du Gabon, pour qu’ elle puisse réussir totalement, doit passer par Mr Jean Ping, président élu du Gabon en 2016. Je ne suis pas un myene pour défendre un myene. Je suis fang du grand Nord et fier de l’être. Si vous allez à la présidentielle de 2023, vous aurez encore les Bongo (marocains cette fois ci, avec leur code pénal) pour toujours.

    L’élection présidentielle de 2023 ne sera JAMAIS transparente, JAMAIS…

    • Serge Makaya dit :

      « Je n’ai jamais gouverné », dixit Léon Mebiame, Premier Ministre d’Omar Bongo. Si tous les premiers ministre qui se sont succédés jusqu’à présent depuis Omar Bongo jusqu’à Ali Bongo sont FRANCS, ils vous diront la même chose. Ce n’est pas le premier ministre qui pose problème. C’est la famille Bongo imposée par la France depuis 1967. Et ça va de mal en pis…

  5. DE KERMADEC dit :

    Peuple Gabonais: depuis des décennies, je lis et vois votre ras le bol de la situation régnant dans votre pays. Une question: mis à part vous plaindre, que faites-vous très concrètement, réellement? Sachez une chose, votre destin, votre avenir, c’est vous qui la détenez entre vos mains, c’est à vous de réagir réellement et non pas agir à travers des soupirs, des larmoyades. Combien de peuples, de pays n’ont pas hésité à se lever pour changer leur destin, avec plus ou moins de réussite et ceux qui ont osé, réussit, ont vu leur mode de vie s’améliorer, changer. Conclusion finale: votre destin, comme je vous l’ai déjà dit, est entre vous mains, à vous de décider pour la suite.

    • Dramane Fofana dit :

      Le gabonais c’est : »On va encore faire comment ? » Ou alors brouter l’herbe la même où il est attaché.

      Un homme politique gabonais a même défini le gabonais comme un être INDOLENT. Ça veut tout dire. Sa bonté et/ou sa générosité n’est plus un qualité mais plutôt un défaut.

  6. ULIS dit :

    Les gabonais n’ont besoin ni d’un nouveau premier ministre, ni d’un nouveau gouvernement. Ce qui fera le BONHEUR des gabonais c’est le départ pour le Maroc de Sylvia et Nourredine Bongo. Que Junior Nsassou Nguessou qui a retiré le nom Bongo de son père cesse aussi de rêver devenir président du Gabon.

    Que les Bongo de tous bords comprennent un peu que leur présence au sommet de l’état du Gabon est devenu INSUPPORTABLE pour le peuple gabonais.

  7. Didier dit :

    C’est Mr Jean Ping le Président élu du Gabon. Le reste n’est que diversion. Personne ne me fera changer d’avis. Je suis désolé. Je ne reconnais pas Ali Bongo comme président du Gabon, encore moins ces gouvernements à la con. Jean Ping est le président élu du Gabon. Un point c’est tout.

    Faites comme moi. Reconnaissez votre vrai président élu du Gabon. C’est aussi une façon d’emmerder ces usurpateurs de Bongo gérés aujourd’hui par Sylvia et Nourredine Bongo. Nous ne vous accepterons jamais au Gabon. Retournez chez vous au Maroc. Le Gabon aux gabonais. Et Jean Ping est notre président élu du Gabon.

  8. Bernadette dit :

    Mrs les hommes et femmes politiques français, n’ayez pas peur du changement au Gabon après les Bongo. Le Gabon et la France resteront de bons amis. La seule chose que nous vous demandons, c’est de nous aider à chasser Sylvia et Nourredine Bongo qui se croient être devenus les rois du Gabon.

    L’usurpateur Ali Bongo est bien mort à Riyad en 2016. Place désormais à notre président élu du Gabon: Mr Jean Ping.

  9. Celestin dit :

    La régente du Gabon appelée Sylvia Bongo est soutenue par la France. Mais ça, je suppose que vous le savez déjà.

  10. Viviane dit :

    Il suffit qu’on vous propose de devenir ministre, et vous avez tout un clan, voir toute une ethnie qui vous soutien. C’est bien triste. Parce que le Gabon ne sera jamais libéré ainsi. Un premier ministre de plus, même femme, ne changera rien au quotidien des gabonais. Je suis d’accord avec ceux qui disent que c’est la tête qu’il faut couper. Et la tête aujourd’hui, c’est bien Sylvia Bongo soutenue par sa famille française, donc soutenue par l’état français.

    Vous n’ignorez quand même pas la solidarité des français installés au Gabon ? Même les pédophiles français installés au Gabon sont libres de faire leurs abus sur nos enfants gabonais sans être inquiétés par la justice gabonaise, elle même corrompue. A Ntare Nzame, comme aime bien le dire in certain Serge MAKAYA du B2.

    • Serge Makaya dit :

      A Ntare Nzame !! Merci Viviane pour cette vérité. Les français qui ont les renseignements les plus performants au monde après les USA, la Chine, la Russie et Israël, ces français savent et soutiennent parfaitement la comédie au plus haut sommet de l’état. Par conséquent, ils soutiennent Sylvia Bongo et sa bande. Mais ne nous decourageons pas. Un peuple qui baisse les bras est un peuple perdu. Croyons à la victoire, à la libération totale du Gabon. Des fois, je suis tenté de mourir en martyr pour la libération du Gabon. Pourquoi pas ? On verra, Je vais préparer quelque chose que le peuple gabonais n’oubliera jamais et me sera reconnaissant.

      Je voudrai proposer au peuple gabonais ceci: confectionnons un drapeau au couleur du pays (vert – jaune – bleu), et écrivons sur le drapeau ceci: LIBERONS LA LIBERTÉ. Et mettons ce drapeau devant notre maison pour bien montrer que nous sommes pour la libération du Gabon. Vive le Gabon libre. Jean Ping, président élu du Gabon. Le combat continu.

  11. Le migovéen dit :

    Bonjour à tous, je comprends que vous ayez mal au cœur de la situation de notre pays et de ses gouvernants. La question que j’aimerais vous poser, c’est que nous population, qu’est ce que nous faisons pour que ça puisse changer? La réponse est rien. Si nous ne croyons pas à ces gouvernants alors nous devons procéder aux changements. Si nous pensons que nous ne pouvons le faire par les urnes alors cherchons une méthode plus solide pour les faire partir. Le monde se développe à partir des exemples des autres. Si nous ne voulons pas que le sang coule alors pensons à ce qu’a fait Martin Luther King aux États-Unis pour faire accepter les noirs. Si nous décidons de rester chez nous pendant 3 semaines, la France ne pourra pas nous forcer d’aller travailler. Nous n’allons pas mourir en 3 semaines. Arrêt de l’activité économique, personne ne prend les transports publics où privés, personne ne va travailler. Vous verrez que nous allons gagner. Mais le vrai problème de notre population c’est l’égoïsme, nous ne sommes pas réellement patriote et ne ne nous aimons pas. Car si une personne se lève pour vous libérer personne ne le suivra. Ya qu’à voir ce qui se passe dans les rues de Libreville, on braque les gens au vu et au su de tout le monde, personne ne bouge, voilà l’état d’esprit de nous les gabonais. Et on cherche le Messi. Attendons toujours le retour de jésus pour nous libérer…

    • Serge Makaya dit :

      Merci « Le migoveen » pour ton POST. Merci pour tes propositions. Vois-tu, les gabonais, dans l’ensemble, sont facilement corruptibles. Car si ce peuple voulait vraiment mettre FIN au bongoisme, il aurait suffit à tous ceux qui ont dit oui pour entrer dans ce gouvernement de dire tout simplement NON. Rien que ça aurait mis en difficulté Sylvia et Nourredine Bongo, mais aussi la France et le Maroc complices de ce système pourri. À Ntare Nzame !!!

  12. Serge Makaya dit :

    Jonas a failli perdre la vie, à cause de ce régime satanique, parait-il. Vous qui êtes en France, pouvez-vous nous confirmer vraiment cela ? Je pose la question, parce que, pour moi, Jonas demeure toujours un fourbe. Mais si c’est confirmé, je compatis à sa peine. Et je redis ici, pour l’opposition gabonaise autant que pour la diaspora et résistance gabonaise, la nécessité de faire BLOC pour combattre ce régime pourri des Bongo. C’est l’union qui fait la FORCE. Le cavalier solitaire peut être efficace, mais seul, il ne pourra jamais faire grand chose.

    Gabonreview, pouvez vous vous renseigner sur cet accident de Jonas Moulenda ? Merci d’avance pour votre enquête.

    • Fille dit :

      « Jonas Moulenda , j’ai fait un accident de voiture tout le monde a vu les photos et vidéos. Mais toi ton accident personne n’a été témoin, tu vas voler les images sur Google avec tes amis et vous venez faire croire aux gabonais que c’est ta voiture. Tu es maudit et tu vas mal finir je te dis ça. Espèce de démon de la manipulation. Badekon😡😡

      Omwanawintché 🦁🇬 »

      Makaya, ci-dessus tout ce que j’ai trouvé sur ce sujet. Pour moi quoi, hein ?

Poster un commentaire