HABANA

 

Une délégation de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (Cemac), en mission de travail à Libreville du 10 au 16 septembre, a été reçue par le ministre de la Promotion des investissements. Les deux parties ont notamment évoqué la mise en place au Gabon de l’Observatoire du climat des affaires (OCA), instrument visant à améliorer le climat des affaires dans la sous-région.

La Cemac mise sur l’Observatoire du climat des affaires pour améliorer le climat des affaires au Gabon. © D.R.

 

En mission à Libreville du 10 au 16 septembre, une délégation de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (Cemac) a été reçue par le ministre de la Promotion des investissements. Avec ses invités, Carmen Ndaot a discuté de l’Observatoire du climat des affaires (OCA), en cours d’implémentation dans la sous-région. Il s’agit d’un instrument de veille qui a pour mission d’apporter une synthèse des meilleures informations sur l’environnement des affaires dans les six pays membres de la Cemac aux acteurs du milieu des affaires, notamment les investisseurs privés qu’ils soient extérieurs ou intérieurs à la zone.

© D.R.

L’OCA aura pour objectif d’identifier les difficultés, les analyser, proposer des actions et mesures favorables à l’amélioration du climat des affaires et, mesurer les progrès réalisés en la matière. «En ce moment, nous parcourons les six pays de la zone Cemac pour installer les points focaux de l’observatoire pour l’amélioration du climat des affaires», a confié le chef de la délégation de la Cemac.

«Les échanges avec le ministre en charge de la Promotion des investissements ont porté sur l’importance que nos chefs d’Etat accordent à l’amélioration du climat des affaires qui est une nécessité pour développer le secteur privé et favoriser l’emploi», a ajouté Clément Belinbanga, Commissaire en charge du Département des politiques économiques, monétaires et financières au sein de la Cemac.

Au cours des discussions, les deux parties ont évoqué «la prise en compte dans le budget de l’Etat d’une ligne de financement sécurisée pour le fonctionnement de l’observatoire sous régional, la sensibilisation des acteurs à la synergie d’action avec les points focaux pour l’atteinte des résultats escomptés et les procédures de collecte des données relatives aux indicateurs du climat des affaires». Dans le cadre de l’opérationnalisation de l’OCA, la délégation de la Cemac a procédé, le 14 septembre à Libreville, à l’installation des deux points focaux et la remise de matériel informatique à l’Agence nationale de la Promotion des investissements (ANPI-Gabon), entité désignée par le gouvernement pour représenter le Gabon au sein de cet instrument.

La prochaine étape dans la mise en place de l’Observatoire sera la prise d’un texte communautaire fixant le fonctionnement et la composition de ses organes afin de lui permettre de démarrer ses activités.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire