mdas

 

Ce 23 novembre, l’Ordre national des experts comptables (Onec) a lancé sa deuxième édition des Journées de consultation gratuite (JCG). Organisées en partenariat avec la Chambre de commerce du Gabon, ces journées qui se tiendront jusqu’au 25 novembre devraient permettre aux chefs d’entreprise et entrepreneurs d’échanger avec des experts comptables.

Jean H Taty Mavoungou ouvrant les JCG 2021. © Gabonreview

 

En partenariat avec la Chambre de commerce, des mines et des industries du Gabon, l’Ordre national des experts comptables (Onec) a lancé ce 23 novembre la 2e édition des Journées de consultation gratuite (JCG). «Par rapport à l’édition des JCG, avec 230 demandes d’entretien enregistrées sur la plateforme en ligne de l’Onec, le nombre d’inscription a doublé», s’est réjoui le président du conseil de l’Onec. «Cette tendance positive bien que relativement symbolique nous conforte dans la pertinence de ces journées», a poursuivi Franck Sima Mba qui entrevoit tout aussi un «signal d’un mouvement profond quant au désir d’entreprendre» au Gabon.

L’idée avec ces journées, est d’écouter les PME, PMI et porteurs de projets pour cerner leurs difficultés, leurs besoins afin de leur donner des conseils adaptés. Parrainées par le ministère de l’Economie et de la Relance, ces journées permettront aux experts comptables d’entretenir les participants sur la création d’entreprise, le business plan, la rentabilité, la fixation des prix, la gestion des stocks, le régime fiscal, etc. D’aucuns estiment que c’est une opportunité pour ces derniers en cette période rendue difficile par la crise du Covid-19 et au regard de la cherté des cabinets comptables.

Briser le mythe de la cherté des cabinets comptables

Jean H Taty Mavoungou et Franck Sima Mba lors de la coupure du ruban pour accéder aux stands et quelques officiels lors de l’ouverture des JCG. © Gabonreview

Ouvrant les travaux, le directeur de cabinet du ministre de l’Economie et de la Relance a d’ailleurs invité l’Onec a brisé le mythe répandu de la cherté des cabinets comptables. «Il vous reviendra de ce fait, d’étudier un produit comptable modulable et incitatif qui conduira ces opérateurs à marges financières réduites à vous confier la tenue de leur comptabilité», a déclaré Jean H Taty Mavoungou. Il estime à juste titre que pour réussir leur transformation, ces opérateurs ont besoin d’être accompagnés par des experts comptables d’autant plus que, a-t-il laissé entendre, des comptes bien tenus et certifiés, crédibilisent l’opérateur économique et lui facilitent l’obtention des financements.

«L’entrepreneur, surtout le promoteur d’une très petite entreprise ou d’une PME n’est pas forcément omniscient», a déclaré le président de la Chambre de commerce qui a dit reconnaître le rôle de l’expert-comptable comme conseiller stratégique de tout dirigeant d’entreprise. «En cela, nous apprécions la décision de l’Onec d’initier des consultations gratuites à l’attention des promoteurs d’entreprise», a ajouté Jean Baptiste Bikalou. Pour Jean H Taty Mavoungou, l’Onec devrait à travers ces journées montrer aux PME sa motivation et sa disponibilité à les accompagner, et à l’Etat qu’il est une organisation utile au développement socioéconomique du pays, un partenaire du gouvernement pour la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation (PAT).

A la suite de ces journées, indique l’Onec, un rapport sera établi et remis à la tutelle pour rendre compte de l’action et des pistes de solution préconisées dans le cadre de la relance de l’économie du pays. Dans le cadre de cette relance via le PAT 2021-2023, le gouvernement veut intensifier les efforts de transportation du tissu économique afin d’élargir la base de production de richesse. Pour optimiser les résultats escomptés, a dit Jean H Taty Mavoungou, «il faut que ces efforts s’accompagnent de la tenue par les opérateurs économiques d’une comptabilité sincère et crédible».

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire