TATIE

Annulée en mai dernier, la 50e réunion du Comité consultatif permanent des Nations unies, chargé des questions de sécurité en Afrique (Unsac) se tiendra du 2 au 4 décembre à Malabo. Outre les questions de paix et sécurité en Afrique centrale, l’évènement prévu par visioconférence, en raison du Covid-19, sera marqué par le passage de témoin entre l’Angola et la Guinée équatoriale à la présidence de l’Unsac.

Annulée en mai dernier, la 50e réunion du Comité consultatif permanent des Nations unies chargé des questions de sécurité en Afrique (Unsac) se tiendra du 2 au 4 décembre à Malabo.© D.R.

 

Le Comité consultatif permanent des Nations unies chargé des questions de sécurité en Afrique (Unsac) se réunira du 2 au 4 décembre 2020. Prévue à Malabo, en Guinée équatoriale, l’évènement se tiendra par vidéoconférence en raison du Covid-19. Les travaux seront coordonnés à partir du ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération de la Guinée équatoriale.

Les deux premières journées de la réunion seront consacrées aux travaux des experts. Ces derniers produiront un rapport qui sera examiné et adopté lors de la session ministérielle, le 4 décembre. Cette session verra la participation du représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu pour l’Afrique centrale, François Louncény Fall, et le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), Gilberto Da Piedade Verissimo.

Outre la lutte contre la Covid-19 et ses implications pour la construction de la paix et la sécurité en Afrique centrale, le rapport portera également sur la situation géopolitique et sécuritaire de la sous-région. Les questions de  développements politiques et institutionnels débattues lors de la 49e réunion tenue en décembre 2019 à Luanda, en Angola, seront également abordées.

La piraterie maritime dans le Golfe de Guinée, la mise en œuvre de l’agenda des femmes, les questions de paix et sécurité en Afrique centrale, les enjeux liés à la gouvernance aux droits de l’homme et aux processus électoraux, ainsi que la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme seront également au cœur des échanges.

Les échanges de Malabo porteront également sur le climat politique en République centrafricaine, où les élections législatives et la présidentielle auront lieu le 27 décembre 2020.

À l’issue de la 50e session de l’Unsac, la Guinée équatoriale succèdera à l’Angola à la présidence du Comité pour une période de six mois.  Créé le 28 mai 1992, conformément à la résolution 46/37 du 6 décembre 1991 de l’Assemblée générale de l’Onu, l’Unsac compte onze pays membres de la CEEAC que sont l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, le Congo, la République démocratique du Congo le Gabon, la Guinée équatoriale, le Rwanda, Sao Tomé et Principe, et le Tchad.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire