GR

Très suivie par les internautes, la page Facebook ‘’Police Judiciaire de Port-Gentil’’ qui fait le buzz, depuis quelque temps, s’est récemment muée en «Police Judiciaire des Immatures». Un changement de nom qui a vite fait d’étonner et de se rendre compte que ce compte est vraisemblablement un faux, tenu par des «amuseurs de galerie».


Une capture d’écran du changement de nom intervenu récemment sur la page ‘’ Police Judiciaire de Port-Gentil’’ devenue ‘’ ’Police Judiciaire des Immatures’’. © Gabonreview

 

Gabonreview a publié le 22 juin dernier un article au sujet de la page Facebook de la Police Judiciaire de Port-Gentil qui mettait en exergue ses publications ironiques et peu orthodoxes. Mais récemment, le nom de la page a été changé. De ‘’Police Judiciaire de Port-Gentil’’, on est passé à ‘’Police Judiciaire des Immatures’’. Ce qui n’a pas manqué de provoquer réactions et étonnement des ‘’followers’’ (Suiveurs).

Vraisemblablement, au début de l’aventure, tout le monde est tombé dans le panneau. Quoi de plus normal que la Police judiciaire, notamment l’antenne de Port-Gentil, se mette au numérique, ce d’autant plus que disposer d’une page Facebook devait permettre de sensibiliser et d’interpeller régulièrement la population de la ville pétrolière sur le respect de la loi.

Sauf que parfois, les messages et communiqués diffusés sur cette page laissaient perplexes jusqu’à ce changement de nom. Tenez par exemple : «Vous qui cranez sur la route là, continuez à traîner. 20h du matin est si vite arrivé. On viendra traîner avec vous» ou «À part moi-même le père des immatures, quel autre immature connais tu? Mentionne-le !» ou encore «Contrôle de police, je te fais signe tranquillement de garer sur le bas-côté mais toi tu accélères et tu fonces vers moi. Immature vah !» et «Bon les « matures » libérez nous déjà ! On veut rester entre immatures».

Selon, le quotidien L’Union du 2 juillet 2020, l’antenne de la Police judiciaire de Port-Gentil n’a pas de page Facebook, de même que la Centrale à Libreville. Du coup, on se demande comment la Police peut-elle laisser des plaisantins s’amuser avec son image. Ceci d’autant plus que des communiqués ont même été attribués à cette antenne de Port-Gentil sans qu’elle ne réagisse.

Malgré ce changement de nom, les abonnés continuent de suivre et de commenter abondamment le «débordement» de ce community manager qui s’amuse royalement sur cette page Facebook avec l’image de la Police judiciaire.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire