TATIE

Le Coordonnateur résident du Système des Nations unies au Gabon et le ministre de la Décentralisation, de la Cohésion et du Développement des territoires, ont signé, le 4 août à Libreville, un accord de partenariat pour la mise en œuvre d’un projet dénommé : «Les jeunes, tisserands de la paix dans les régions transfrontalières du Gabon, Cameroun et Tchad».

Le Gabon et le Système des Nations unies ont signé, le 4 août à Libreville, un accord de partenariat pour la mise en œuvre d’un projet dénommé : «Les jeunes, tisserands de la paix dans les régions transfrontalières du Gabon, Cameroun et Tchad». © D.R.

 

Le Système des Nations unies et le Gabon viennent de signer un accord de partenariat, pour la mise en œuvre du projet de paix dans les régions transfrontalières : «Les jeunes, tisserands de la paix». Prévu sur une période de 24 mois, ce projet vise la création d’un réseau de 1 800 jeunes, de 18 à 35 ans, pour participer activement à la consolidation de la paix dans les régions transfrontalières des trois pays, par la prévention de l’instabilité liée notamment aux trafics illicites.

Le projet bénéficie d’un financement de 4 millions de dollars américains consenti par le fonds du secrétaire général des Nations unies pour la consolidation de la paix, soit 2,220 milliards de francs CFA  dont 845.626 millions de francs CFA pour le Gabon. Il s’agira d’identifier ces tisserands,  à part égale (50% de garçons et 50% de filles), dans ces zones frontières, de renforcer leurs capacités dans la prévention et la résolution des conflits. et dans la participation à l’alerte précoce ; de leur permettre de participer à la prise de décision au sein de leur communauté et d’exercer un rôle actif vis-à-vis des autorités locales.

© D.R.

Il s’agira également de mesurer l’implication des jeunes dans le trafic illicite d’espèces sauvages et de ressources naturelles (mais aussi de toute autre forme de trafic illicite) en vue de développer des initiatives économiques communautaires et sociales alternatives qui permettent d’autonomiser les jeunes. Parallèlement à la création du réseau de jeunes tisserands de la paix, le projet visera aussi le recrutement de 160 porteurs de projets d’entreprises sociales et activités génératrices de revenus. Ce réseau de jeunes tisserands de la paix contribuera  par ailleurs à la préservation du patrimoine naturel et au renforcement de la coopération et de l’intégration sous-régionale.

Pour le Coordinateur résident des Nations unies au Gabon, Stephen Jackson, c’est une aubaine pour le Gabon, pays encore épargné par des conflits, de bénéficier de ce fonds qui est en général réservé aux pays en conflit ou post-conflit. «Mais il est important pour ce pays de continuer à préserver ce bel acquis par des activités de prévention de conflits, comme il est prévu dans ce projet», a-t-il conseillé.

Le ministre de la Décentralisation, a pour sa part, loué cet appui des Nations unies qui, affirme-t-il, vient réhabiliter les frontières oubliées et renforcer ainsi la politique du gouvernement gabonais en matière de décentralisation.

A terme, ce projet devra contribuer à la mise en œuvre de plusieurs Objectifs de développement durable, entre autres, l’ODD 16 qui porte sur les questions relatives à la consolidation de la paix et à la prévention des conflits, l’ODD 5 axé  sur les jeunes filles, l’ODD 3 relatif au Covid-19, l’ODD 13 axé sur la lutte contre les changements climatiques et l’ODD 15 relatif à la préservation de l’environnement.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. actu dit :

    «  »..Les jeunes, tisserands de la paix dans les régions transfrontalières du Gabon, Cameroun et Tchad.. » »

    Les jeunes et les populations Africaines de ces regions n’ont pas attendu l’ONU menteuse et coloniale(au service du conseil de securite des ations Unis et donc au service de la France) pour tisser des liens entre-eux.

    C’est un plan cache de la France , Grande bretagne, USA,Union Europeene pour infiltrer nos populations et mieux les espionner.
    Ces derniers se sont rendu compte que les frontieres heritees de la conference de Berlin n’ont pas rompre le lien social entre les peuples comme ils le souhaitaient pour mieux detruire et exploiter notre continent.
    Maintenant L’ONU et l’Occident est en train de revoir son plan de balkanisation de l’Afrique( les guerres de cessession comme a l’ouest du Cameroun , la Partition du Soudan et bientot la Lybie…).

    C’est un projet pour recruter des jeunes qui auront pour mission d’espionner leur continent et les populations. Et les donnees recueillies seront transmises et analyser en Occident dans des laboratoires de destabilisation de l’Afrique.

    Ouvrez l’Oeil…les temps sont critiques ..

Poster un commentaire