mdas

 

Conduits par Michel Essongue, les 12 membres du Haut-Commissariat de la République se sont entretenus jeudi avec la Première ministre pour s’enquérir des différents chantiers du Plan d’accélération de la transformation (PAT) mis en œuvre par le gouvernement depuis un an.

Deux des 12 membres du Haut-Commissariat de la République, dont Michel Essongue (à droite), le 31 mars 2021. © Primature-Gabon

 

Pour sa première sortie hors du palais du bord de mer, le Haut-Commissariat de la République a choisi la Primature. Conduits par Michel Essongue, les 12 membres de la structure nouvellement mise en place par Ali Bongo ont souhaité s’entretenir avec Rose Christiane Ossouka au sujet du PAT, un an après l’adoption de cette feuille de route censée aboutir en 2023. Leur rencontre s’est tenue en présence de la ministre d’État en charge des Relations avec les institutions, Denise Mekam’ne.

«Il nous a semblé indispensable, au moment où nous prenons nos fonctions, de venir nous entretenir avec le Premier ministre, chef du gouvernement, qui suit, mène et met en œuvre la politique du chef de l’État dans ce domaine. Dans le cadre du PAT, nous sommes donc venus nous entretenir avec elle pour être édifiés sur ce dossier, pour nous permettre d’accompagner le président dans le suivi des actions qu’il prescrit au gouvernement pour les populations de notre pays», a justifié le Haut-Commissaire général au terme de la rencontre, le 31 mars.

S’étant volontiers prêtée au jeu de question-réponse avec les collaborateurs du chef de l’État, la Première ministre a estimé utile, voire nécessaire, ce genre de rencontre qui permet d’évaluer l’avancement des chantiers et ce qu’il reste à faire. «Cet organe est le fruit de la volonté du président de la République SE Ali Bongo Ondimba de considérer avec encore plus d’acuité les préoccupations les plus prioritaires des Gabonais. Volonté également intégrée dans le PAT que le gouvernement met en œuvre. D’où notre détermination à travailler ensemble pour améliorer les conditions de vie des Gabonais et faire progresser notre pays», a-t-elle commenté sur Facebook.

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire