HABANA

 

Le Gabon ne compte aucun représentant dans «Les 50 personnalités qui font l’Afrique numérique en 2021» , un classement réalisé par Jeune Afrique. Une triste réalité pour le pays qui prévoit une participation du secteur à hauteur de 10 à 12% à la richesse nationale d’ici à 2025.

Le Gabon ne compte aucun représentant dans le classement Jeune Afrique des 50 personnalités qui font l’Afrique numérique en 2021. © D.R.

 

Sur toutes les lèvres depuis plusieurs années, le numérique au Gabon peine à avoir un écho hors des frontières nationales. Une réalité perceptible dans «Les 50 personnalités qui font l’Afrique numérique en 2021» , un classement réalisé par Jeune Afrique dans lequel ne figure aucun Gabonais. «Pour étalonner nos candidats, choisis parmi une liste de 300 noms, nous avons retenu une série de critères, qui vont de la capacité d’innovation, en passant par la puissance financière, le montant des levées de fonds réalisés, le leadership et la notoriété, en valorisant au premier chef les évènements survenus au cours de la période 2020», a expliqué Jeune Afrique.

«Réduire la liste à 50 noms nous a aussi amenés à exclure pour cette édition les grandes institutions financières comme IFC ou CDC, qui jouent pourtant un rôle important, et à constater l’absence des acteurs des pays du Maghreb parmi les projets les plus ambitieux. Pour finir, on notera que les femmes sont, dans cet écosystème, peu nombreuses à occuper les premiers rôles. Elles sont pourtant loin d’être absentes», a souligné l’hebdomadaire panafricain dans son palmarès des 50 personnalités incarnant au mieux l’effervescence autour de la révolution technologique sur le continent. Une grosse désillusion pour le Gabon, quand la pandémie a accéléré cette révolution dans plusieurs pays.

En début d’année, Jeune Afrique soulignait déjà que l’économie numérique gabonaise stationnait aux alentours de 3% du PIB depuis 2014, alors que le pays table sur une participation du secteur à hauteur de 10 à 12% à la richesse nationale d’ici à 2025.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. MBALLANGOM dit :

    A force de vouloir ressembler à Mballa, gazelle va finir par éclater.

Poster un commentaire