GR

Depuis le 9 mars en soirée, les abonnés de l’Internet fixe Gabon Telecom sont privés de connexion. Dans un communiqué, le 11 mars, Gabon Telecom a indiqué que cette situation est consécutive à une double coupure intervenue sur le câble SAT 3 et sur son lien de restauration nominal ACE coupé au niveau de la Mauritanie.

Une double coupure à l’origine est à l’origine de la perturbation de l’internet fixe de Gabon Telecom. © D.R.

 

«Impossible de travailler correctement depuis le début de la semaine. La connexion de Gabon Telecom fait des chichis», s’est exclamé Peter, gérant d’un cyber café au quartier dit Ancienne Sobraga. «Pour avoir les informations qui m’ont servi à alimenter la page internationale du JT, j’ai dû utiliser le forfait de mon téléphone, car il est impossible de se connecter avec les ordinateurs au bureau», s’est tout aussi plaint une journaliste de Radio Gabon. Depuis le début de la semaine, l’accès à Internet fixe a pour ainsi dire disparu de chez plusieurs abonnés de Gabon Telecom. Un état de fait qui paralyse le bon fonctionnement des entreprises dont Internet est le principal outil de travail, d’autant plus que l’entreprise s’est positionnée comme principal fournisseur d’Internet fixe au Gabon.

À juste titre, elle a présenté ses excuses à l’ensemble de sa clientèle en la rassurant quant aux efforts mis en œuvre pour le rétablissement de la situation «dans les meilleurs délais». Cette perturbation est due «à la double coupure intervenue sur le câble SAT 3 et sur notre lien de restauration nominal ACE coupé au niveau de la Mauritanie», a indiqué Gabon Telecom, qui rappelle dans un communiqué que «l’accès Internet fixe est perturbé sur le réseau depuis le 9/03/2020 en soirée». Pour remédier à cette situation, l’entreprise a dit avoir, dans un premier temps, pu bénéficier d’une solution alternative qui a permis de secourir une partie du trafic.

Mais plusieurs abonnés sont lésés et face à ce cas de force majeure, Gabon Telecom dit avoir «procédé à l’achat en urgence d’une capacité dans un 3e câble sous-marin au Nigéria». «Ce secours est en phase de finalisation, par notre partenaire Axione et ses fournisseurs au Nigéria afin de permettre un rétablissement du trafic», a fait savoir l’entreprise pendant que les abonnés, à jour dans leurs factures, s’interrogent sur les mesures de compensations prévues par Gabon Télécom en guise de dédommagement surtout que, affirment-ils «même quand le câble SAT 3 n’est pas coupé, on subi les caprices de Gabon Telecom. Ici à l’Ancienne Sobraga, il nous arrive de faire plus de 3 jours sans connexion Internet même quand tout va bien».

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire