GR

Le ministre du Pétrole, du Gaz, des Hydrocarbures et des Mines, Vincent de Paul Massassa, séjourne du 24 au 27 février à Houston, au Texas (États-Unis) où il rencontrera des hommes d’affaires américains dans le cadre d’une vaste opération de promotion du bassin sédimentaire gabonais.

Le ministre du pétrole, Vincent de Paul Massassa, présentera dès le 25 février 2020, à Houston (Texas), à un panel d’investisseurs américains, les 35 blocs pétroliers du «12e appel d’offres» mis aux enchères. © D.R.

 

Le Gabon fait la promotion de son bassin sédimentaire aux États-Unis. C’est le sens du séjour qu’effectue, du 24 au 27 février, le ministre du Pétrole, du Gaz, des Hydrocarbures et des Mines, Vincent de Paul Massassa, dans l’État du Texas, notamment à Houston.

Au cours de son séjour dans cette ville pétrolière, à la tête d’une forte délégation de techniciens, Vincent de Paul Massassa, présentera dès le 25 février, à un panel d’investisseurs américains, les 35 blocs du «12e appel d’offres» mis aux enchères.

Selon une note du ministère du Pétrole, «Cette série de rencontres a pour principal objectif l’achat par des opérateurs du secteur pétrolier des parcelles d’exploration et d’exploitation situées au large des côtes gabonaises». Cette opération de mise en valeur du potentiel du sous-sol gabonais se poursuivra à Londres et verra cette fois la participation des partenaires de la mise à disposition de données sismiques, notamment la Compagnie générale de géophysique (CGG).

Vincent de Paul Massassa se rendra, par ailleurs, à l’Université de Houston, qui a contribué de manière significative aux travaux de révision du nouveau Code des hydrocarbures, promulgué en juillet 2019 par le président de la République, Ali Bongo Ondimba.

Le Gabon a annoncé une nouvelle date de clôture pour ce 12e cycle d’octroi de licences en eaux profondes et peu profondes. Il concerne 35 blocs, dont 12 en eau peu profonde et 23 en eau profonde. Les dates passent désormais du 10 janvier 2020 au 30 avril 2020. La date limite initiale étant avril 2019.

 

Tags: , ,

GR
 

2 Commentaires

  1. Milangmissi dit :

    je ne sais pas quelle interprétation donnée à cette info, monsieur va se balader aux usa et il vient raconter des connerie aux gabonais. Depuis quand on va chercher des investisseurs du petrole, ces ge,s là savent où se trouve la ressource, ils n’ont besoin de personne.

Poster un commentaire