TATIE

Le Bureau maritime international (IMB) de la Chambre de commerce internationale (CSI) signale une augmentation de 40% du nombre d’enlèvements signalés dans le Golfe, au cours des neuf premiers mois de 2020.

La piraterie dans le golfe de Guinée a enregistré une hausse inquiétante de 40% au cours des neuf premiers mois de 2020. © D.R.

 

Dans le monde entier, la piraterie et les vols à main armée en mer ont augmenté au cours des neuf premiers mois de 2020Cependant, selon le dernier rapport du Bureau maritime international (IMB) sur le piratagele golfe de Guinée a enregistré à lui seul 40% d’augmentation d’actes de piraterie maritime, par rapport à la même période en 2019.

 Le rapport publié le 14 octobre, détaille 132 attaques depuis le début de 2020, contre 119 incidents au cours de la même période l’année dernière. Parmi les 85 marins enlevés à leurs navires et détenus contre la rançon, 80 ont été capturés dans le golfe de Guinée lors de 14 attaques distinctes signalées au large du Nigéria, du Bénin, du Gabon, de la Guinée équatoriale et du Ghana.

 De même, le nombre des marins kidnappés par des pirates dans le golfe de Guinée a augmenté, avec environ 95% des enlèvements dans le monde signalés dans les eaux du golfe de Guinée. Au cours des neuf premiers mois de 2020, les gens de mer ont signalé 134 cas d’agression, de blessures et de menaces, dont 85 membres d’équipage enlevés et 31 retenus en otage à bord de leurs navires. 112 navires au total ont été arraisonnés et six ont été tirés dessus, tandis que 12 ont fait état de tentatives d’attaques. Deux navires de pêche ont été détournés, tous deux dans le golfe de Guinée.

Toutefois, IBM estime que de nombreux autres incidents ne sont pas signalés et que les navires de tous types sont ciblés à l’ancre et en cours dans les Caraïbes, l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud. IMB exhorte tous les capitaines et exploitants de navires à signaler rapidement toute attaque à leurs navires ou à leur équipage.

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire