GR

Le Syndicat libre des transporteurs terrestres (Syltteg) a mis en place au PK12, le 23 juillet à Libreville, une coordination générale des transporteurs. Cette structure va réguler l’activité du transport dans cette zone, notamment en luttant contre les stationnements anarchiques.

Le Syltteg a mis en place une coordination générale des transporteurs au PK12, à Libreville, pour lutter notamment contre les stationnements anarchiques (illustration). © Sonapresse

 

Face à l’ampleur des stationnements anarchiques au PK12, à Libreville, le Syndicat libre des transporteurs terrestres (Syltteg) a décidé de tordre le coup à ce phénomène. Le 23 juillet, le syndicat y a installé une coordination générale des transporteurs pour mener ce combat.

«Cette zone est actuellement sujette à beaucoup de problèmes : régulation au niveau du chargement, exiguïté de l’espace, tracasseries policières en tout genre légitimées par la mairie de Ntoum, tarification des transports, etc.», a regretté le président du Syltteg. «En collaboration avec l’ensemble des transporteurs du PK12, le syndicat a décidé de repartir sur de nouvelles bases en mettant en place une organisation choc qui va régler tous ces problèmes», a ajouté Jean-Robert Menie sur Gabon 1re.

Le rond-point du PK12 constitue une zone tampon entre Libreville et le département du Komo-Mondah. Cette zone abrite en effet une gare routière, occasionnant de fait une importante activité de transport. D’où l’importance de la coordination générale des transporteurs qui va fluidifier l’activité au sein de cette zone.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire