HABANA

Au lendemain des activités célébrant la semaine nationale dédiée à la protection de l’environnement, placée sous le thème «la restauration des écosystèmes», les organisations de la société civile signalent, ce 7 juin, une pollution en cours sur les plages de l’embouchure d’Iguela, riveraine du parc national de Loango.

Les plages du parc national de Loango sont une nouvelle fois en proie à la pollution pétrolière. © D.R.

 

Malgré les bons discours tenus durant une semaine consacrée à la protection de l’environnement, la réalité sur le terrain semble très éloignée du discours, le plus souvent politique. Ce 7 juin, en effet, le président du Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG), Georges Mpaga, a sonné l’alerte sur une pollution en cours sur les plages de l’embouchure d’Iguela, dans la zone du parc national de Loango, sur la côte atlantique gabonaise.

Des images prises sur la plage du parc de Loango contenant des résidus de pétrole, nocifs pour la végétation et pour les êtres vivants. © Facebook /georges.mpaga

«Urgence signalée dans le Parc national de Loango», fait savoir le défenseur des droits de l’homme et de la protection de la nature qui indique qu’on y perçoit des impacts évidents sur cet  espace protégé, le plus riche en espèces animales et végétales du Gabon et de l’Afrique centrale. «Selon nos informations recueillies sur le terrain, laisse-il entendre, Perenco serait à l’origine de cette pollution qui menace la plus grande réserve en biodiversité du Gabon et de l’Afrique centrale».

Selon Georges Mpaga, la zone polluée est située près de la grande plateforme pétrolière et gazière de Perenco à Oba, à 17 km du parc national de Loango et de Ntchongorove, le grand village érigé aux abords de la lagune Ngowe ou Iguela. Face à ce qu’il considère comme un  «nouveau désastre écologique qui est le prolongement d’une situation globale marquée par des pollutions massives générées par Perenco», le ROLBG, les partenaires de la société civile et les communautés locales annoncent qu’ils vont plus que jamais amplifier les actions judiciaires et les campagnes médiatiques contre cette société pétrolière. Une nouvelle mission est annoncée sur le terrain pour la semaine prochaine.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Henri AUGUSTE dit :

    Le 08 Juin 2021, nous célébrons la Journée Mondiale des Océans, donc demain.
    Journée Mondiale des océans, vise à nous rappeler le rôle des océans comme source de vie partout dans le monde. Il s’agit d’une célébration internationale proclamée il y a dix ans à l’occasion du Sommet de la Terre et des Nations Unies tenu à Rio de Janeiro.

    Après des débuts timides, cet événement a aujourd’hui une grande ampleur dans le domaine de la sensibilisation à la santé des océans et celui d’une meilleure gestion de l’Océan et de ses ressources.

    Un évènement international
    Simultanément sur les 5 continents, les Aquariums, Centres de Sciences, Musées, Associations et Institutions d’éducation à l’environnement marin du RESEAU OCEAN MONDIAL proposent à leur public des festivités pleines d’animations.

    Ce que nous faisons au sein de notre communauté peut avoir des effets positifs ou négatifs sur nos océans. L’eau passe de nos océans à l’atmosphère puis aux terres avant de retourner dans les océans. Les ressources en eau sont limitées et nous ne disposons que des quantités existantes sur Terre. La protection de nos océans commence par celle de nos bassins hydrographiques, et nous comptons sur vous pour l’assurer !

    Quatre objectifs principaux
    L’adoption d’une nouvelle perspective en encourageant les individus à réfléchir à ce que l’eau signifie pour eux et aux raisons de lui attacher une grande valeur;
    – La sensibilisation un grand nombre de gens ne réalisent pas la profusion de créatures vivantes et d’habitats dont la beauté n’a d’égale que la diversité, que renferment nos rivières et nos océans, ni l’impact de nos actions sur ces ressources;
    – Le changement de nos habitudes les citoyens doivent être encouragés à devenir les gardiens de nos eaux afin de les préserver pour les générations futures;
    – La célébration que vous habitiez à l’intérieur des terres ou sur la côte, vous pouvez organiser des événements sur le thème de l’eau ou y participer.
    – Les océans en quelques chiffres
    Plus de 90% des 10 espèces de poissons les plus pêchés sont en voie de disparition et près de 50% des autres espèces commerciales sont menacées par l’industrie de la pêche, par ailleurs 80% de la pollution des océans provient des terres.

    Par ailleurs,au Sommet de la Terre de Rio en 1992 par le Canada, la Journée Mondiale de l’Océan a, jusqu’à présent, était peu suivie. Or l’Océan recouvre plus des deux tiers de la Terre. Il joue un rôle essentiel dans la régulation des climats, la qualité de l’air et de l’eau.

    Il serait bon de le rappeler à Perenco, qui depuis plus de 10 ans pollue la lagune et ses environs, faute à des installations obsolètes et pas entretenues. Nous devons le crier à la face du monde. En dénonçant ses pratiques mafieuses d’une autre époque.

Poster un commentaire