GR

20 agents du service hygiène de la mairie de Port-Gentil ont été outillés la semaine écoulée sur les mécanismes de fonctionnement de la section hygiène et sur les textes y relatifs à l’occasion d’un séminaire de formation et de renforcement des capacités initié par l’institution.

Moment de la cérémonie de clôture du séminaire, le 18 juin 2020. © D.R.

 

Gabriel Tchango, remettant son attestation à une participante. © D.R.

En collaboration avec la direction des Services techniques municipaux, la direction administrative et du personnel de la mairie de Port-Gentil a organisé récemment un séminaire de formation et de renforcement des capacités sur le thème : «Hygiène et salubrité publique dans la commune de Port-Gentil : cadre juridique et fonctionnement». Principalement adressés aux agents du service Hygiène, les échanges ont eu lieu dans la salle polyvalente Jeanne Valentine Piraube du bord de mer.

Cinq jours durant, les trois encadreurs issus des différents services de la mairie ont entretenu les séminaristes sur «les mécanismes de fonctionnement de la section Hygiène et sur les textes qui s’y attachent». Il s’est notamment agi de les outiller sur l’hygiène et la salubrité au sein des infrastructures commerciales, sur l’éthique et la déontologie professionnelles liées à leur métier, ainsi que sur l’hygiène et salubrité en lien avec l’activité commerciale proprement dite.

Le service d’hygiène a souvent causé du tort à la mairie de Port-Gentil, en raison de certaines pratiques jugées peu orthodoxes. Pour les formateurs, l’un des objectifs du séminaire était donc de corriger certains manquements, y compris dans l’exercice des missions de contrôle effectuées par les agents municipaux.

«Après l’acquisition de ces instruments opérationnels, vous n’aurez plus de raisons de manquer à vos missions de terrains, de contrôles, de sensibilisation et de verbalisation. […] Vous n’avez plus droit à l’erreur. Je vais vous observer. Je voudrais vous inviter ici à ne pas succomber à la tentation de l’argent facile», a d’ailleurs adressé Gabriel Tchango aux 20 agents formés, lors de la cérémonie de remise des attestations de formation.

Disant attendre des résultats probants dans les plus brefs délais, le maire de la commune de Port-Gentil a en effet rappelé que «les plus hautes autorités du pays, en tête desquelles le président de la République, exigent que les populations, les organisations et les opérateurs économiques accordent une importance particulière aux conditions de vie ; donc de l’hygiène».

Le premier magistrat de la ville n’a par ailleurs pas manqué de féliciter l’ensemble des participants pour «leurs contributions actives et mutuellement enrichissantes».

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire