mdas

 

Entièrement réhabilité par la mairie de Port-Gentil après près d’un an et demi de travaux, le bâtiment administratif abritant les agents municipaux du pool d’état civil, dans le 3e arrondissement de Port-Gentil, a été réceptionné le vendredi 18 novembre dernier par Gabriel Tchango, maire de la commune.

Le bâtiment administratif de la Mairie de Port-Gentil réhabilité. © Gabonreview

 

Composé de plus d’une dizaine de bureaux, d’une grande salle de mariage et des sanitaires, etc., le bâtiment administratif de la ville de Port-Gentil a été réceptionné par le maire de Port-Gentil en présence du Haut commissaire général de la République, du conseiller stratégique du président de la République, du ministre délégué à la santé, du président du conseil départemental de Bendjé ainsi que la préfète, mais aussi du secrétaire général de province, les confessions religieuses et la chefferie Orungu et bien d’autres.

«Nous pouvons nous sentir fiers aujourd’hui. Nos compatriotes pourront dorénavant rentrer dans un bâtiment qui mérite le visage de Port-Gentil. Cette ville le mérite et nous devons cela à Port-Gentil. L’honneur revient au chef de l’État, aux conseillers municipaux et à nos partenaires qui ont cru en nous», s’est félicité l’édile de la commune de Port-Gentil, Gabriel Tchango.

Cette réception représente une réelle volonté des pouvoirs publics à participer pleinement au programme d’accélération de la transformation (PAT), impulsée par Ali Bongo Ondimba. Âgé de plus de 60 ans, ce bâtiment, qui présentait un visage vétuste, a été remis à neuf par la réfection totale de la toiture. Des travaux en maçonnerie, revêtements au sol, murs, en menuiserie, aluminium et bois ont été également opérés. L’électrique, les sanitaires et l’étanchéité n’ont pas été oubliés.

«C’est un bâtiment flambant neuf qui a été réalisé dans les règles de l’art. Notre petite entreprise citoyenne est prête à accompagner le bureau du Conseil municipal dans des projets de développement pour le bien des populations», espère le responsable de la société adjudicateur, Amad Bitar.

La réhabilitation de ce bâtiment était nécessaire, voire obligatoire, au regard de la vétusté des murs et de la dégradation dans laquelle il était plongé. Fort de ce geste Gabriel Tchango a promis lancé dès le 21 novembre, les travaux de réfection de la régie financière qui se trouve laissée pour compte. Son ambition est d’en construire un bâtiment R+1 remplissant toutes les composantes.

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire