mdas

 

Le Parti pour le développement et la solidarité sociale (PDS) de Me Séraphin Ndaot Rembogo a une nouvelle fois enregistré plusieurs adhésions, au point que dix nouvelles cellules ont été installées dans le 3e arrondissement de Port-Gentil.

Une séquence des installations des responsables des 10 nouvelles structures du 3e arrondissement de Port-Gentil. © Gabonreview

 

Les quartiers Laverie Moderne et Siby situés dans le 3e arrondissement de Port-Gentil ont servi de cadre, les 17 et 18 septembre dernier, à une grande série d’installation de nouvelles cellules du Parti pour le développement et la solidarité sociale (PDS). Plusieurs hauts cadres de cette formation politique ont pris une part active à cette cérémonie, parmi lesquels le vice-président Jean Blaise Nguimbi, le coordonnateur national Landry Steverick Moussambi, mais aussi Hervé Pamphile Olago Avika en sa qualité de conseiller politique du président, et surtout Isabelle Ekang Minko, la conseillère du président en charge des Structures.

Ce sont au total dix nouvelles cellules qui viennent d’être enregistrées au sein du PDS, soit un total de 100 nouveaux bâtisseurs qui ont volontairement décidé de militer aux côtés de Me Séraphin Ndaot lors des prochaines joutes électorales. Par ces adhésions, les nouveaux membres de la «déferlante vague orange» ont désormais la lourde tâche de ratisser large à travers les différents quartiers de Port-Gentil tout en rependant les idéologies du parti. Ils ont été invités à ne ménager aucun effort afin d’agrandir le PDS, car l’ambition est de reprendre la gestion de la Mairie de Port-Gentil.

«Le meilleur médecin de la commune de Port-Gentil est le PDS. Nous connaissons les mots qui minent cette ville. Le contrat de confiance que vous venez de signer doit nous amener à récupérer la Mairie centrale ainsi que les arrondissements. Pour cela, il vous faut ratisser dans toutes vos zones», a insisté le vice-président du PDS, Jean Blaise Nguimbi.

Cette cérémonie d’installation intervient deux mois après celle qui s’est tenue au quartier Petite Route Sindara toujours dans le 3e arrondissement, où le PDS avait procédé à l’installation de vingt cellules. Cependant, si le PDS reconnaît avoir signé le Pacte social initié en 2014 par Ali Bongo, les émissaires du président du PDS ont assuré à la population venue nombreuse que leur priorité reste la même, celle de lutter contre les inégalités sociales.

«Aujourd’hui, nous devrions redonner une autre dimension et un autre caractère au PDS. Donc ratissez large parce que nous devrions mettre ces gens-là dehors. Trop, c’est trop !» a précisé le conseiller politique du président Ndaot, Hervé Pamphile Olago Avika (Dacko).

Le week-end prochain, les responsables des structures du 3e arrondissement vont s’entretenir avec les nouveaux adhérents des 10 cellules qui ont été nouvellement installées. Il sera question, au cours des échanges, de les doter des rudiments fonctionnels du parti, mais également, de les orienter sur les objectifs et sur l’idéologie de cette formation politique, afin de mieux défendre cette formation politique dans la ville de Port-Gentil.

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire