HABANA

 

Le Syndicat des médecins fonctionnaires du Gabon (Symefoga) a décidé, le 8 juin à Port-Gentil, de geler les activités du Centre hospitalier régionale (CHR) de Tchengué. Une décision découlant de la non résolution par la tutelle des revendications du syndicat dont la résolution du problème de manque d’eau au sein de l’hôpital.

Les membres du Symefoga sont en grève depuis le 8 juin 2021, à l’hôpital de Tchengué de Port-Gentil. © Facebook

 

Principale structure hospitalière de Port-Gentil, le Centre hospitalier régionale (CHR) de Tchengué tourne désormais au ralenti. A l’issue du préavis de grève déposé le 27 mai, le bureau provincial du Syndicat des médecins fonctionnaires du Gabon (Symefoga) est entré en grève le 8 juin. Plusieurs mesures ont été adoptées à l’issue de l’assemblée générale ayant sanctionné l’effectivité du débrayage.

Les médecins ont décidé de suspendre totalement à compter du 9 juin, et ce jusqu’à nouvel ordre, toutes les prestations relatives à la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) ; l’arrêt de nouvelles admissions au sein de l’hôpital un jour sur deux. «Les agents de la vaccination anti-Covid et de la prise en charge des malades en détresse ne sont pas pour le moment concernés par ces mesures perlées d’inactivité», a précisé le responsable provincial du Symefoga. «Toutefois, cette résolution pourrait changer dans les semaines à venir», a prévenu Jonas Mboumba.

Plusieurs points sont inscrits au cahier des charges du syndicat. Parmi les plus important figurent le paiement intégral de 10 mois d’impayés des primes CNAMGS ; l’équipement en matériel du bloc opératoire ; la résolution du problème de manque d’eau au CHR de Port-Gentil ; de meilleures conditions de travail du personnel affecté dans le plus grand hôpital de la capitale économique.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire