TATIE

Basé sur le concept d’économie sociale et solidaire impulsée dans la capitale économique par Pascal Houangni Ambouroue, le marché de l’égalité des chances Ali Bongo Ondimba est un symbole de l’engagement du président de la République en faveur de l’amélioration des conditions de vie des gabonais.

Découverte de la stèle du marché de l’égalité des chances. © Gabonreview

 

Sous le haut patronage du président de la République, chef de l’Etat, Pascal Houangni Ambouroue, membre du bureau politique du PDG sur le premier siège de Port-Gentil, par ailleurs ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques, a inauguré le week-end écoulé, «le marché de l’égalité des chances Ali Bongo Ondimba».

Coupure du ruban par la secrétaire nationale, Claire Mandza. Et aperçu d’un box. © Gabonreview

Fruit d’une chaine de solidarité soutenue par le numéro 1 gabonais à travers un nouveau concept, «économie sociale et solidaire» promue dans la capitale économique par Pascal Houangni Ambouroue, cet espace commercial de 27 boxs est construit sur une superficie de 1100 m² environ. Destiné aux AGR (Activités génératrices de revenus) des populations démunies du quartier Golf et des environs, cet espace commercial est la matérialisation de la politique des 2R (Régénération et Revitalisation) du PDG, désormais axée sur «le principe de solidarité et de participation à l’édification d’un changement de mentalité à travers la philosophie de l’égalité des chances», a indiqué Pascal Houangni Ambouroue dans son propos.

Sur les lieux, dans le quartier Golf situé dans le premier arrondissement de la commune, la cérémonie a été rehaussée par la présence de la secrétaire nationale, Claire Mandza, du secrétaire provincial, Albert Richard Royembo, et du membre du Comité permanent du Bureau politique, Gabriel Tchango, tous partenaires dudit projet aux côtés du doyen politique, Michel Essonghe et de nombreux mécènes engagés dans la politique de l’égalité des chances du chef de l’Etat. Les cadres du PDG des quatre arrondissements de la commune de Port-Gentil et les populations du Golf n’étaient pas en marge.

Pour Gabriel Tchango, félicitant le membre du Bureau politique qui, selon lui, ne ménage aucun effort, à travers ses nombreuses actions sociales, pour accompagner l’engagement du «Distingué Camarade Président» à améliorer les conditions de vie des gabonais, «il s’agit de traduire en acte la vision politique du DCP qui travaille sans relâche pour l’épanouissement des GEF».

Au nom des riverains et des bénéficiaires, Hermine Mbikila épouse Bibayi a dit «merci» au chef de l’Etat pour l’intérêt porté pour l’amélioration du quotidien des gabonais. Ceux-ci, indique-t-elle, voient déjà leurs vies changer et ont promis faire bon usage de ces boxs dont les travaux ont été réalisés par des bénévoles du PDG dans le premier arrondissement.

 

 
GR
 

2 Commentaires

  1. SERGE MAKAYA dit :

    Qu’ils arrêtent au plus vite cette MASCARADE. BOA est MORT, un point c’est TOUT. N’allez pas à l’élection présidentielle de 2023. Vous subirez le même sort qu’au Togo. La France est toujours COMPLICE. Mais elle dira qu’elle ne l’est pas, bien sur…

    Si vous allez en 2023, soyez certain d’avoir de nouveau les Bongo (Nourredine ou le fils d’Edith Bongo). Et ceci est tout simplement INADMISSIBLE, INSUPPORTABLE…

    IL NOUS FAUT LIBÉRER LE GABON DU BONGOISME, DE LA FRANCAFRIQUE, DU MAROC QUI S’ACCAPARE MAINTENANT DE NOS RICHESSES.

    PEUPLE GABONAIS, RÉVEILLE-TOI VITE. CESSE DE DORMIR. TU ES EN DANGER DE MORT. TON PAYS EST SPOLIE PAR DES ÉTRANGERS DEPUIS BIENTÔT 60 ANS D’INDÉPENDANCE.
    IL NE FAUT PAS ALLEZ AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES DE 2023. LA FRANCE NOUS Y AMÈNE ENCORE POUR NOUS IMPOSER SON CANDIDAT QUI SERA ENCORE UN BONGO. NON ET NON… A NTARE NZAME !!!

Poster un commentaire