TATIE

 

Présentée par un de ses administrateurs comme une façon de protester autrement que par les barricades sur les routes à la suite de certaines de ses décisions jugées injustes, l’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG) a vu des pages portant son acronyme se multiplier ces derniers jours sur Facebook, dont une en particulier, «ANBG Officiel», est dotée d’un certain sens de l’humour. La structure s’est désengagée de toute responsabilité ce lundi 30 novembre.

Un des posts du faux compte de l’ANBG. © Facebook/Capture d’écran

 

«Bientôt je sens même que (je vais) arrêter de financer vos études» ; «Demain chaque étudiant est prié d’aller consulter la réception de 900.000 FCFA dans son compte…ménan si ya pas, C simple vous repartez chez vous» ; «Si tu veux la Bourse pourquoi tu paniques, c’est là» ; «URGENT: L’ANBG vous informe que le paiement des Bourses aura lieu ce jeudi 26 novembre à 3h du Matin à Ndendé»…

Plusieurs internautes peu attentifs ont pu se laisser convaincre de l’authenticité de ces posts emprunts d’humour, quand d’autres ayant décelé la supercherie ont vite compris qu’il s’agissait d’une page «fake», donc non officielle, bien que l’identifiant en atteste. Comme pour trancher, l’Agence elle-même a dû communiquer ce lundi pour assurer qu’il ne s’agissait pas de son compte officiel, rappelant qu’elle «ne dispose que d’une seule page dénommée « Agence Nationale des Bourses du Gabon »».

Aussi, l’agence regrette-t-elle l’existence de «faux comptes Facebook» qui lui sont attribués et qui, assure-t-elle «diffusent des messages totalement mensongers à l’attention des étudiants». L’ANBG prévient ainsi que toute information provenant d’autres plateformes ou comptes que sa page n’engage nullement sa responsabilité.

Nouvelle forme de protestation

Forte de 4 664 abonnés, dont 4 438 aiment, la fausse page de l’ANBG, qui affiche clairement «je donne la bourse à qui je veux», aurait été créée il y a peu de temps par un étudiant de l’Université Omar Bongo (UOB) n’ayant pu rentrer en possession de sa bourse d’études. Ce dernier l’aurait créée pour protester contre certaines décisions de l’institution, parmi lesquelles celle de ne pas octroyer de bourse à certains étudiants de l’UOB.

«J’ai jamais créé cette Page pour me moquer des étudiants, mais je dénonce tout simplement le vrai mépris de l’ANBG à travers cette Page. Moi-même je suis un étudiant de l’UOB..Le Sorcier qui veut signaler la page signale, le Policier qui veut m’arrêter vient. On va être Esclave toute une vie ? Vous aussi, à un moment donné… Ça, c’est quelle malédiction, il faut que ça cesse», s’est-il justifié dimanche 2 novembre dans un post plus sérieux cette fois.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire