HABANA

Le Gabon, qui préside actuellement le Groupe des négociateurs africains sur le climat, vient de lancer à Sharm El Sheikh, en Egypte, la première réunion en présentiel des experts africains sur le climat. Ces travaux qui se déroulent en prélude à la Conférence des Parties sur les changements climatiques (COP26), visent à définir clairement les priorités africaines lors de cette grand-messe.

 

Tanguy Gahouma-Bekale à la première réunion en présentiel des experts africains sur le climat à El Sheikh, en Egypte. © D.R.

 

L’Afrique prépare activement sa participation à la prochaine Conférence des Parties sur les changements climatiques (COP26). En prélude à cette grand-messe, le président du Groupe des négociateurs africains sur le climat, avec l’appui de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), a ouvert le 3 juin à Sharm El Sheikh, en Egypte, la première réunion en présentiel des experts africains sur le climat.

«Ladite session a pour objectif de permettre aux Parties de faire des progrès sur le volume de travail élevé accumulé en l’absence de sessions tenues en 2020 dû à la pandémie de Covid-19, afin de maximiser les progrès et de minimiser les retards supplémentaires», a expliqué le président du Groupe des négociateurs africains sur le climat. «Cette rencontre est cruciale pour les avancées des travaux préparatoires à la COP26, qui se tiendra à Glasgow en novembre 2021. Les priorités africaines doivent être clairement définies afin de pouvoir concrètement les défendre lors de la COP26», a ajouté Tanguy Gahouma-Bekale.

© D.R.

Sous la direction du Gabon, les experts ont tenu plusieurs réunions virtuelles au cours de cette année afin d’adopter une stratégie commune, unique et robuste et une approche coordonnée en partenariat avec des régions et pays aux vues similaires. Objectif : veiller à ce que les priorités africaines soient prises en considération. Par ailleurs, les travaux de Sharm El Sheikh permettent aux experts climatiques de participer simultanément à la 52ème session de l’organe subsidiaire de conseil scientifique et technologique (SBSTA) et l’organe subsidiaire de mise en œuvre (SBI). Il s’agit de deux organes de la CCNUCC, dont les réunions virtuelles ont débuté le 31 mai et s’achèveront le 17 juin 2021.

Le Gabon a été nommé à la présidence du Groupe des négociateurs africains sur le climat pour un mandat de deux ans. Les travaux de préparation de la COP 26 avaient été lancés depuis l’apparition du Covid-19. Ils ont ensuite été ralentis par les nombreuses mesures restrictives adoptées à travers le monde pour lutter contre la crise sanitaire.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire