HABANA

La vice-présidente de l’Union nationale, Paulette Missambo, a présenté le 23 février au quartier général de sa campagne, les membres de l’équipe qui va l’accompagner dans la conquête de la présidence du parti.

La vice-présidente de l’Union nationale, Paulette Missambo, a présenté les membres de l’équipe qui va l’accompagner dans la conquête de la présidence du parti. © Gabonreview

 

Deux semaines après l’officialisation de sa candidature à la présidence de l’Union nationale (UN), l’actuelle adjointe de Zachary Myboto a dévoilé le 23 février la composition de son directoire pour le quinquennat à venir.

Majoritairement portée par les membres du directoire sortant, cette équipe de douze personnes présentées comme l’âme de l’Union nationale aura pour mission de «rassembler et reconstruire» l’Union nationale pour qu’elle devienne un parti de «progrès et de modernité ». Cette équipe est composée de six vice-présidents, trois secrétaires exécutifs et trois secrétaires exécutifs adjoints. Les vice-présidents  : François Ondo Edou, Jeanine Taty Koumba, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, Marie-Agnès Koumba, Roland Moutoumbou, Emmanuel Ntoutoume Ndong.

Trois cadres ont été été choisis au secrétariat exécutif pour mieux réguler le fonctionnement du parti : secrétaire exécutif, Maxime Minault Zima Ebeyard ; secrétaire exécutif adjoint chargé de la jeunesse, Serge Zeng Ango ; secrétaire exécutif adjoint chargé de la femme, Sergine Ndong. La liste est complétée par trois cadres ayant rang de secrétaire exécutif adjoint : Sosthène Nguema Nguema, Aimé Patrice Koumamba et Éric Gaël Myboto.

L’équipe de Paulette Missambo en place. © Gabonreview

«Ces personnalités sont des cadres engagés et compétents, disposés à associer les militants de base à la gestion du parti, afin de redonner à nos compatriotes les raisons de rêver d’un autre Gabon, d’une République au service de tous et de chacun. Il s’agit pour nous de réhabiliter la province et de donner à l’échelon local, notamment aux coordinations, la plus large autonomie de fonctionnement », a affirmé Paulette Missambo.

Le challenge de la candidate au poste de présidente de l’Union nationale et de ses compagnons, est de faire de l’Union nationale un grand parti, implanté sur l’ensemble du pays, capable de participer à toutes les élections, d’avoir au moins un prétendant sur chaque siège et d’impulser une dynamique d’alternance au sommet de l’État. Cependant, estime Paulette Missambo, cette ambition historique des militants de ce parti de l’opposition ne peut se réaliser que si ses membres parviennent à organiser une élection interne sincère. «Notre prochain congrès extraordinaire peut ouvrir des horizons à la hauteur des aspirations et des sacrifices de notre base. C’est tout le sens de ma candidature et de celles de mes compagnons », a-t-elle souligné.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. EYENE NDONG dit :

    je vote a l’Union Nationale Mme la Vice presidente Paulette MISSAMBO
    Premiere femme President d’un partie de l’oppsition au Gabon.ce ne serrait que justice rendu

Poster un commentaire