mdas

 

En réaction à l’interprétation intitulée «A quoi joue Barro Chambrier ?», faite il y a moins d’une semaine, par le secrétaire général adjoint 2 du Parti démocratique gabonais chargé de la communication, Michel-Philippe Nze, des propos du président du RPM lors de sa tournée provinciale dans le Moyen-Ogooué, la formation politique de Barro Chambrier persiste et signe :  «en cas de fraude lors de la prochaine élection présidentielle de 2023, nous allons faire ce qui n’a jamais été fait au Gabon».

Alexandre Barro Chambrier est devenu au fil du temps le cauchemar et le poil à gratter du régime vermoulu Bongo-PDG. © D.R.

 

Loin se laisser faire ce qu’il qualifie de «pamphlet de Michel-Philippe Nze», le Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM), à travers son secrétariat exécutif, a réaffirmé le 23 septembre, la mise en garde de son président Alexandre Barro Chambrier, pour des élections libres, crédibles, transparentes et apaisées, que d’aucuns chercheraient à altérer pour créer l’amalgame et des allusions malveillantes.

«Trêve de balivernes ! ABC persiste et signe : en cas de fraude lors de la prochaine élection présidentielle de 2023, nous allons faire ce qui n’a jamais été fait au Gabon. C’est très très clair ! À partir de là, le PDG sait ce qui lui reste à faire, à savoir : conjurer toute manœuvre de fraude aux élections parce que les Gabonais en ont assez de voir leur souveraineté oblitérée par une caste d’antipatriotes prêts à faire sortir les armes et tirer sur le peuple à mains nues, endeuillant ainsi des familles gabonaises comme en 2009 et 2016», a réitéré le secrétariat exécutif du RPM, dans un communiqué obtenu par Gabonreview. «Le vrai débat est là, le reste n’est que pure diversion», souligne-t-il.

Selon le RPM, Alexandre Barro Chambrier est devenu au fil du temps le cauchemar et le poil à gratter du régime «vermoulu» Bongo-PDG à cause du message d’espérance qu’il apporte aux populations gabonaises qui veulent voir enfin leurs conditions de vie améliorées, et la destinée de leur pays confiée à un compatriote sérieux ayant un sens élevé de la marche de l’État.

«S’il ne s’agissait du Gabon notre cher pays, c’est-à-dire quelque chose de sacré pour ABC et les autres gabonais sérieux et patriotes, le pamphlet de Michel-Philippe Nze étranglerait de rire n’importe qui, tant la niaiserie le dispute à l’ampleur paradoxale du cynisme ubuesque. Connu pour avoir un cursus studiorum tumultueux, ce journaliste sans talent et à la carrière professionnelle peu visible ; pur produit du Cuspod : cette fabrique de flagorneurs impayables et de propagandistes impénitents voués ad vitam aeternam au service de la phalange Bongo PDG traduit subliminalement la peur que le leader du RPM inspire au camp qu’il prétend défendre», assure le secrétariat exécutif du RPM.

 

 
GR
 

2 Commentaires

  1. Akoma Mba dit :

    Monsieur Chambrier, j’espère que vous n’irez pas vous cacher sous la jupe comme fit Ping avant que la canaille des sbires au pouvoir entrent en force et arrêter le pauvre Nzibi

Poster un commentaire