mdas

 

Jean Remy Pendy Bouyiki a livré, le 30 mars, ses motivations derrière le soutien à la candidature d’Ali Bongo, si celle-ci est officialisée. L’ancien hiérarque du pouvoir est convaincu que sa longue période d’inactivité politique lui a donné suffisamment de temps pour murir une «idée lumineuse» qu’il pourra proposer à Ali Bongo.

Si Ali Bongo est candidat à la présidentielle 2023, il pourra compter sur le soutien de Jean Remy Pendy Bouyiki. © D.R.

 

A un an de la prochaine élection présidentielle, les parieurs choisissent déjà leur cheval de course. Ancien ministre et conseiller d’Omar Bongo, Jean Remy Pendy Bouyiki s’est dit disposer à soutenir Ali Bongo, si ce dernier officialise sa candidature à la présidentielle 2023. «Je le soutiendrai pour être logique avec moi-même», a affirmé, le 30 mars sur Gabon 1re, celui qui a soutenu Ali Bongo en 2009, mais pas en 2016. Car, «après l’élection d’Ali Bongo en 2009, c’est nous même les membres du PDG qui avons semé la zizanie. Est-ce que cela a permis au chef de l’Etat de travailler sereinement, chacun appréciera».

«Pour beaucoup, le pays va mal parce que les Bongo le dirigent. Mais est-ce vrai ? Lorsque qu’Omar Bongo crée le PDG, il dissout le Bloc démocratique gabonais créé par Léon Mba. Je considère que nous sommes encore dans le jeu de Léon Mba (…) «Si en 2009, je n’ai as perçu la nécessité de voir que le travail ne sera fini que lorsque ce régime sera enraciné, c’est que je ne suis pas allé au bout de ma logique. C’est pourquoi, s’il se présente, je le soutiendrai pour être logique avec moi-même : lorsque que les gens combattent ce régime, c’est moi qu’ils combattent», a ajouté Jean Remy Pendy Bouyiki.

«Je ne viens pas pour lui demander les postes»

L’ancien hiérarque du pouvoir est convaincu que sa longue période d’inactivité politique lui a donné suffisamment de temps pour murir une «idée lumineuse» qu’il pourra proposer à Ali Bongo, «pour insuffler un rebond au pays». «Il est arrivé des petits soucis de santé au président de la République, comme cela peut arriver à tout le monde, et les gens pensent que c’est la fin du monde. Non !», a-t-il ajouté. Alors d’aucuns affirment que la démarche de Remy Pendy Bouyiki est motivé par l’appât du gain, ce dernier a livré sa vision de la chose.

«Je ne viens pas pour lui demander les postes. Je viens pour lui dire : la saison sèche arrive, vous allez débrousailler et abattre les arbres, puis brûler. Toutes étapes, on les fait après avoir prévu comment on va le faire et comment va remercier les villageois qui viendront vous donner un coup de main. Je pense seulement que les petits soucis de santé qu’il a eu ne devraient pas l’empêcher de poursuivre la mise en place de ses idées, pour continuer son œuvre», a conclu Jean Remy Pendy Bouyiki.

 
GR
 

4 Commentaires

  1. MOUNDOUNGA dit :

    Bjr. Bassé ! Amen.

  2. Malho dit :

    🤣 🤣 🤣 🤣 🤣 C’est à mourir de rire !! Pendy le gras c’est avc(pour parler comme les ivoiriens) que tu nommes petit souci de santé ?? Pauvre petit gros !! Pourquoi n’ont ils pas publier son bulletin de santé alors quand appel à agir le réclamait? Boa est un zombi, un machin, une chose, un edoungué, bref un becté mental et c’est terminé pour lui. Si quelqu’un lorsqu’il était lucide, avec beaucoup d’argent du pétrole dont le prix du baril était à son plus haut niveau, il n’a rien fait et c’est maintenant où il se chie et se pisse dessus qu’il fera quelque chose ? Pauvre beau pays dirigé par des affamés, des cancres, des voleurs, des assassins, des pervers….. Pourra t-on s’en sortir un jour ? La question est posée, wait and see!!!

  3. Jean jacques dit :

    La haine tjrs la haine elle elle va vous tuer un a un

Poster un commentaire