GR

La Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) a assuré que le prix d’achat du café-cacao restera à un prix décent à l’issue de la crise du Covid-19. Une belle assurance aux planteurs, qui attendent impatiemment la pleine reprise des activités dans la filière.

Thierry Prosper Mboutsou garantit un prix d’achat décent aux producteurs de café et cacao à l’issue de la crise du Covid-19. © D.R.

 

Les planteurs de café-cacao vont-ils vendre leur production au rabais à l’issue de la crise sanitaire liée au Covid-19 ? Certainement pas, a assuré la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab).

«La Caistab a pour objectif de protéger le planteur gabonais. C’est-à-dire que nous regardons le prix du marché», a expliqué le directeur général de la Caistab. «Mais nous avons un prix minimum garanti que nous fixons pour chaque campagne. Nous garantissons ce prix, quelle que soit la fluctuation sur le marché», a affirmé Thierry Prosper Mboutsou dans un récent entretien au quotidien L’Union.

Le rôle de la Caistab est de racheter les productions des planteurs dans les meilleurs délais, afin de développer la filière café-cacao. Le patron de la Caistab reconnait cependant que l’activité est mise à mal par la pandémie de Covid-19.

«Tout comme les hydrocarbures, l’impact du Covid-19 sur la production est certaine. Pour ceux du café-cacao, la limitation des mouvements et les mesures de distanciation sociale ne permettent pas à la Caistab de se mouvoir sur l’ensemble de ses sites et ceux des planteurs. Par conséquent, nous observons un ralentissement de l’activité économique», a regretté Thierry Prosper Mboutsou.

La Caistab se dit cependant prête à redémarrer pleinement ses activités à l’issue de la crise sanitaire. En 2018, les ventes locales et les exportations de cacao ont respectivement chuté de 38,7% et 40,3%, malgré une hausse de la production de 21,2% à 115 millions de tonnes. La même année les ventes du café, essentiellement locales, ont plus que doublé (119,0%). La production a cependant enregistré un repli de 7,2% à 20,51 tonnes.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire