HABANA

 

Dans sa dernière mise à jour, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a intégré l’éléphant de forêt d’Afrique dans sa liste rouge des 37 480 espèces en danger critique d’extinction.

Les espèces d’éléphants d’Afrique inscrits dans la liste rouge de l’IUCN, comprenant désormais 134 425 espèces dont 37 480 sont menacées d’extinction. © animaux-animal

 

Suite au déclin de ses populations depuis plusieurs décennies, en raison du braconnage et de la perte d’habitats, l’éléphant de forêt d’Afrique (Loxodonta cyclotis) est désormais classé «en danger critique d’extinction» et l’éléphant de savane d’Afrique (Loxodonta africana) « en danger» sur la «liste rouge» de l’UICN des espèces menacées.

«Nous devons, de toute urgence, mettre un terme au braconnage et veiller à ce que suffisamment d’habitats convenables soient conservés pour les éléphants de forêt et de savane. Ces dernières années, plusieurs pays africains ont montré la voie à suivre, démontrant qu’inverser la tendance du déclin des éléphants est possible. Nous devons travailler ensemble pour que leur exemple puisse être suivi.», a déclaré le directeur général de l’UICN, Dr Bruno Oberle.

Les dernières évaluations mettent en évidence une diminution importante du nombre d’éléphants d’Afrique sur l’ensemble du continent. L’éléphant de forêt, plus petit que son cousin des savanes et vivant essentiellement dans les forêts d’Afrique centrale (notamment au Gabon et au Congo) et d’Afrique de l’Ouest, a vu sa population chuter de 86 % en 30 ans. La population d’éléphants de savane a pour sa part plongé d’au moins 60 % ces 50 dernières années.

«La nécessité de conserver de manière créative et de gérer de manière judicieuse ces animaux et leurs habitats est plus pressante que jamais», a déclaré l’évaluatrice principale des éléphants d’Afrique et membre du Groupe de spécialistes de la CSE-UICN sur les éléphants d’Afrique, Dr Kathleen Gobush. La Liste rouge de l’UICN comprend désormais 134 425 espèces dont 37 480 sont menacées d’extinction.

 

 
GR
 

1 Commentaire

Poster un commentaire