TATIE

L’opération de confinement des malades mentaux déambulant dans les rues de Libreville s’est arrêtée, trois mois après son lancement en juillet par le ministère de la Santé. La raison ? La saturation de l’hôpital psychiatrique de Melen, destiné à accueillir les malades mentaux.

L’opération de ramassage des malades mentaux est à l’arrêt car l’hôpital de Melen est saturé. © D.R.

 

Vivement saluée par l’opinion, l’opération de confinement des malades mentaux déambulant dans les rues de Libreville, lancée en juillet par le ministère de la Santé, s’est brusquement arrêtée trois mois après. Alors que toutes hypothèses ont été avancées pour expliquer cet arrêt, l’on en connait désormais la raison exacte.

«En prenant les rênes du ministère de la Santé, le Dr Guy Patrick Obiang a lancé un signal fort avec le ramassage des malades mentaux. Mais aujourd’hui malheureusement, l’hôpital psychiatrique de Melen est saturé», nous confié un conseiller du ministre de la Santé, le 27 octobre à Libreville. «Mais cette opération était un signal fort à tous les acteurs politiques de notre pays pour qu’ensemble, nous atteignions l’objectif de confiner tous les malades mentaux de Libreville», a-t-il ajouté.

Au-delà de la capacité d’accueil arrivé à saturation, l’hôpital psychiatrique de Melen ne compte que trois psychiatres. Par ailleurs, le conseiller de Guy Patrick Obiang a regretté l’attitude de certaines familles qui abandonnent littéralement leurs parents à Melen. «L’hôpital psychiatrique de Melen remplit malheureusement le rôle de centre d’accueil, où les familles abandonnent leurs parents. Certains patients y vivent même depuis 20 ans», a-t-il regretté, assurant toutefois que les politiques sont en train d’être mises en place pour remédier à la situation.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. EBAYA dit :

    Juste 3 questions:
    – Pourquoi parler vous de « ramassage » , s’agit-il de dechets ?
    – Une évaluation des capacités d’acceuil de Melen n’avait-elle pas été faite au préalable ?
    – Comment explique t-on que le seul hopital psychiatrique du pays ne dispose que de 3 psychiatres ?

Poster un commentaire