HABANA

 

Siégeant au sein d’un Comité d’administration mis en place sur la base des décrets n°00428 et 00429/PR/PM du 24 décembre 2020 portant sur des primes aux Régies financières, la Fédération des collecteurs des régies financières (Fecorefi) indique que le comité de coordination fait respecter à géométrie variable ces décrets. Elle pourrait bientôt claquer la porte des négociations avec le gouvernement, du fait du non-paiement de la prime liée à l’intéressement spécifique reconduite sur la base de ces décrets.

Le bureau de la Fecorefi lors d’une Assemblée générale. © Gabonreview

 

La Fédération des collecteurs des régies financières (Fecorefi) claquera-t-elle la porte des négociations avec le gouvernement ? Le feu couve une fois de plus au sein des Régies financières et la Fecorefi, mécontente des agissements des ministres de l’Economie, du Budget et du Pétrole et hydrocarbures, pourrait donner de la voix d’ici peu. Elle dénonce l’application à géométrie variable des décrets n°0048 et 00429/PR/PM du 24 décembre 2020 signé par le président Ali Bongo et portant sur les primes des Régies financières.

Depuis la prise de ces décrets indiquait, le ministre de l’Economie et de la Relance, lors de l’émission « Face à vous », un Comité d’administration a été mis en place et au sein duquel siègent les syndicats. Jeannine Nicole Roboty qui assurait que les deux décrets ont été pris pour que la prime à la performance soit sécurisée avec à la clé, la reconduction de la prime à l’intéressement spécifique. Selon le ministre, un dispositif est mis en place pour permettre aux partenaires sociaux de savoir exactement quels sont les résultats effectivement engrangés par les Régies financières. «Sur la base de ces résultats, nous avons cette allocation de primes qui est toujours versée selon que vous le méritez ou pas», avait insisté le ministre selon qui, se tient sur cette base, tous les mois un dialogue.

Cependant, pour la Fecorefi, le comité de coordination, organe de décision regroupant les 3 ministres concernés par le dossier des Régies financières, «s’aventure sur le périlleux chemin du respect à géométrie variable de la signature du président de la République». «Après avoir feint de respecter le décret signé du président de la République en présentant les agents des Régies financières comme étant des incapables au mois de février 2021, voilà que les mêmes deviennent bien silencieux quand il faut respecter la même signature du chef de l’Etat en appliquant désormais le décret n°00428/PR/PM du 24 décembre 2020».

En clair, si la Prime à la performance budgétaire (PPB) instituée par le décret n°00429/PR/PM du 24 décembre 2020 a été payée, jusqu’à présent les agents des Régies financières disent n’avoir pas reçu celle liée à l’intéressement spécifique. A en croire leur propos, il leur est dû deux trimestres de 2020, et le 2ème trimestre 2021. Inquiète, la Fecorefi se demande si certains ministres sont au-dessus de la signature d’Ali Bongo.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire