HABANA

 

L’annuaire statistique de l’Église catholique, prenant en compte les données compilées au 31 décembre 2019, confirme l’augmentation progressive du nombre de chrétiens catholiques en Afrique et en Asie avec une baisse en Europe.

Le nombre des catholiques baptisés en 2021 est de 1 milliard 345 millions, selon l’Annuaire pontifical. © mission-universelle.catholique

 

Selon les derniers chiffres de l’Annuaire pontifical 2021 et de l’Annuarium Statisticum Ecclesiae 2019, édités par le Bureau central des statistiques ecclésiastiques, publiés par l’Imprimerie du Vatican le 25 mars, les catholiques dans le monde sont au nombre de 1 milliard 345 millions, soit 17,7% de la population mondiale, une hausse de 16 millions entre 2018 et 2019.

Cette hausse jugée à la fois «modérée» et «contrastée» est portée par le continent africain avec (+ 3,4 %) de catholiques baptisés et plus légèrement en Asie (+ 1,3 %) et en Océanie (+ 1,1 %). En revanche, le nombre de baptisés est quasi stable en Amérique (+ 0,84 %) et en légère baisse en Europe.

L’analyse géographique des changements survenus au cours des deux années 2018-2019 montre que le nombre d’évêques a très légèrement décru (de 5 377 à 5 364). Près de 70 % d’entre eux sont en Amérique et en Europe, contre 15,2 % pour l’Asie, 13,4 % pour l’Afrique et 2,6 % pour l’Océanie).

Sur la même période, le nombre de prêtres est en hausse (271 en plus) : ils sont désormais 414 336. Une augmentation qui tient essentiellement à l’Afrique (+ 3,45 %) et à l’Asie (+ 2,91 %), compensant une diminution en Amérique (-0,5 %) et en Europe (– 1,5 %). En 2019, les prêtres européens représentent 40,6 % de l’ensemble des prêtres dans le monde contre 41,3 % en 2018.

Cependant, le nombre de candidats à la prêtrise dans le monde continue de baisser passant de 115 880 à 114 058, soit un recul de 1,6 % entre 2018 et 2019. La diminution la plus forte concerne l’Europe (- 3,8 %), mais touche également le continent américain (- 2,4 %) et asiatique (- 2,6 %). En Afrique, le nombre de séminaristes est en hausse de 1,5 %. L’Asie est le continent qui compte le plus grand nombre de candidats à la prêtrise (33 821), devant l’Afrique (32 721), l’Amérique (30 664), l’Europe (15 888) et l’Océanie (964). Le nombre de diacres permanents est, lui, en augmentation de 1,5 %. Ils sont passés de 47 504 en 2018 à 48 238 en 2019.

S’agissant des religieux non-prêtres, leur nombre continue de diminuer pour se fixer à (-1,3 %). L’Europe et l’Amérique demeurent les mieux dotées avec respectivement 14 038 et 13 735. Même tendance à la baisse concernant le nombre de religieuses, en recul de 1,8 % dans le monde, 630 099 en 2019. Une baisse marquée en Europe et en Amérique (- 3,3 %) sur les deux continents. Là encore, l’Afrique dénote, en enregistrant une hausse de 1,1 % du nombre de religieuses (77 054 en 2019).

 
GR
 

4 Commentaires

  1. SERGE MAKAYA dit :

    Nos convertis au BWITI sont aussi nombreux. Il faut aussi dire ça. A Ntare Nzame !!!

  2. diogene dit :

    Conclusion les pauvres d’esprit sont encore nombreux en Afrique et en Asie, normal car les religions ont pour but de maintenir les pauvres dans leur misère en leur faisant croire qu’il faut d’abord mourir pour être heureux !
    Pendant que qu’un tout petit groupe de personnes captent les richesses grâce aux miséreux…

  3. GADEAH dit :

    PITIATION POUR L’AFRIQUE
    tel Un hamster en galère dans sa roue, c’est le concept des religions pour cimenté la conscience et cerveaux Africains.
    résultat:
    les Européens vivent leur rêves
    pendant que les Africains rêvent toujours leur vie

  4. Hermann O. dit :

    L’europe se « dé-christianise ». Les leaders d’esprit et autres influenceurs et eveilleurs de consciense doivent expliquer aux africains que notre salut ne viendra pas du ciel. Nous voulons en faire un pilier quand ceux qui nous dominent dans tous les domaines y accordent de moins en moins d’importance. Cherchez l’erreur. Quant au plus curieux, je vous exhorte à lire les paralléles troublants, qui existent entre l’histoire des Dieux Egyptiens (Osiris, Isis,etc..) et les évangiles. Le scepticisme est le signe des personnes intelligentes. Posons nous les bonnes questions.

Poster un commentaire