" " Rentrée politique de l’UN: Paulette Missambo et les siens scrutent l’horizon 2023 | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |
mdas

 

Près de deux mois après le renouvellement de l’instance dirigeante du parti de l’opposition l’Union nationale (UN), sa présidente Paulette Missambo et les membres du nouveau directoire ont communié le 8 janvier avec les militants du parti autour des axes majeurs du programme d’action du parti à l’horizon 2023.

« Le devoir nous appelle. La Nation nous interpelle. Levons-nous ! Ressaisissons-nous ! Ensemble sauvons notre Gabon », affirme Paulette Mssambo. © D.R.

 

L’Union nationale (UN) a effectué sa rentrée politique le 8 janvier à Libreville. La nouvelle équipe dirigeante, conduite par Paulette Missambo, a adressé au peuple gabonais ses vœux de santé et de réussite, tout en appelant au ressaisissement de chacun pour sauver ensemble notre «Gabon», au regard de la crise multiforme qui ruine le pays.

Habitée par la volonté commune de proposer au pays un projet de développement qui conduit à l’amélioration de l’environnement politique, économique, social et culturel et partant, au mieux-être pour tous, la présidente de l’UN a fixé le cap des actions à venir dans l’optique de mieux positionner le parti à la conquête des victoires sur les trois prochaines échéances électorales qui pointent à l’horizon 2023.

© D.R.

«Vous le savez et j’ai déjà eu l’occasion de le rappeler : en 2023, notre pays organisera les trois élections politiques majeures : les locales, les législatives et la présidentielle. Il est de ma responsabilité de préparer l’Union nationale à cette triple échéance qui engagera, comme jamais, l’avenir de notre pays. En tant que présidente de l’Union nationale, les trois élections de 2023 constituent mon principal défi. Et j’ai souhaité, lors de cette première rencontre avec vous, responsables et militants, vous dire comment je compte préparer notre parti à cette échéance », a-t-elle souligné.

Pour la présidente de ce parti de l’opposition, la mise en œuvre ainsi que l’atteinte de ce qui constitue son principal défi pour l’alternance au sommet de l’État, exige de se fixer trois priorités. D’abord, mettre le parti en ordre de bataille. Ensuite, obtenir la réforme du système électoral national. Et enfin, contribuer, comme toujours, à la dynamisation et à la construction de l’unité de l’opposition.

«Le peuple gabonais aspire au changement, dans la transparence et le respect des valeurs démocratiques. Il a déjà eu à l’exprimer à plusieurs reprises. Mais ses choix ont toujours été détournés par l’intrusion, souvent violente, d’acteurs non conventionnels dans le processus de validation des votes : l’administration qui viole son devoir de neutralité, ou les forces de défense et de sécurité qui sont détournées de leur statut républicain… Mais je puis vous dire que j’ai foi dans votre force, dans votre courage et dans votre capacité de résilience. Je vous sais assoiffés de liberté et de démocratie, en quête de mieux-être et de progrès social pour vous et pour votre prochain. À toutes et à tous, je dis : l’Union nationale est un instrument à votre service. Avec vous, à vos côtés et dans le respect des valeurs de liberté, de travail et de solidarité, l’Union Nationale entend impulser une dynamique victorieuse vers l’alternance », a déclaré Paulette Missambo. Elle a invité le peuple gabonais, chacun, dans la position qui est la sienne et quel que soit son bord politique, à se lever, se ressaisir pour ne pas laisser se défaire, se déstructurer ce qui faisait jadis notre fierté. « Je dis : Le devoir nous appelle. La Nation nous interpelle. ». Levons-nous ! Ressaisissons-nous ! Ensemble sauvons notre Gabon ».

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire