HABANA

Le ministère du Budget et des Comptes publics procède depuis le 19 juillet au paiement de la dette contentieuse résultant des condamnations pécuniaires dues aux retraités de l’État. Il s’agit de 1289 dossiers reçus à l’Agence judiciaire de l’État pour un montant de 2 milliards de francs CFA.

Une retraitée de l’Etat récupérant son titre de paiement de la dette contentieuse résultant des condamnations pécuniaires. © Gabonreview

 

Lancée le 19 juillet pour les titulaires d’un compte bancaire, la première phase de l’opération de règlement de la dette contentieuse résultant des condamnations pécuniaires dues aux retraités de l’État s’est poursuivie le 21 juillet à l’Agence judiciaire de l’État pour les bénéficiaires payés en numéraire.

© Gabonreview

«Cette première tranche de deux milliards de francs CFA, consiste à satisfaire tous les dossiers retenus dans le cadre du règlement des dettes contentieuses résultant des condamnations pécuniaires dues aux retraités de l’État. Il y aura d’autres tranches pour éponger cette dette de l’Etat vis-à-vis de ces personnes retraitées» a déclaré Guy Serge Bessagou, assistant du directeur général de la Caisse des pensions et des prestations familiales.

Cette opération intervient conformément aux engagements pris lors de la réunion entre les ministres du Budget, Sosthène Ossoungou Ndibangoye, et de la Fonction publique, Madeleine Berre, et les partenaires sociaux, le 30 avril, et réitérés le 15 juillet 2021, par le directeur général de la Caisse des pensions et des prestations familiales (CPPF), Sorel Ongollo. Elle touche 406 dossiers de règlement en numéraire et 883 par virement bancaire, sur les 1289 dossiers reçus à l’Agence judiciaire de l’État au titre des condamnations pécuniaires pour l’indemnité des services rendus et l’indemnité spéciale des services rendus dus aux retraites de l’État.

«J’avais fait mon dossier en 2012 et j’ai déposé ce dossier auprès du Conseil d’Etat en 2016, et ce n’est qu’aujourd’hui que j’ai été à moitié satisfait. C’est une première partie de mes droits, j’ai travaillé pendant 35 ans, je suis plus ou moins satisfait pour ce début. On espère que cela ira mieux», a confié Allogho Assoumou Ferdinand.

Outre le règlement de la dette contentieuse, le ministre du Budget s’active à rendre opérationnelle l’«arrimage des pensions retraites au nouveau système de rémunération et les rappels soldes des agents publics», présentés comme les points urgents de revendication de l’Association nationale des retraités du Gabon (Anareg).

Condamnations pécuniaires retraites Gabon

 
GR
 

3 Commentaires

  1. Louey igouwe Jean Jacques dit :

    Il’ya une possibilité de consulter la liste des ayants droit sur le net si oui l’adresse e-mail merci

  2. ENDUNDU dit :

    Qu’on assimile pas le paiement de la dette contentieuse au versement des pensions rétraite qui attendent encore leur arrimage au nouveau système de rémunération tant demandé.

  3. Koula kharl dit :

    Je veux savoir comment faire pour voir les nom d eyant droits. Kharlthurmel@gmail.com

Poster un commentaire