GR

 

Satisfait par la qualité des travaux de réhabilitation en cours sur la Route nationale 1, le Premier ministre qui était en visite d’inspection sur le terrain samedi assure qu’il est désormais possible de rallier la commune de Ntoum en 15 minutes en partant de Libreville.

Julien Nkoghe Bekale sur le terrain, le 16 mai 2020. © KJK-Com

 

De sa visite d’inspection effectuée samedi 16 mai sur la Route nationale 1, entre le PK 24 et le PK 43, Julien Nkoghe Bekale en est sorti satisfait. S’il n’a pas manqué de féliciter la société Colas qui conduit les travaux de réhabilitation en cours, le Premier ministre a souhaité que son gouvernement soit également félicité pour le fait que la circulation est désormais plus fluide depuis quelque temps sur ce tronçon ayant causé bien des misères aux usagers de la route.

«Les images parlent d’elles-mêmes, et c’est quelque chose que la presse ne relaie pas souvent : les efforts du gouvernement. Il y a quelques mois, quand j’ai pris la tête du gouvernement, la situation sur la Route nationale 1 était telle que nous entendions des cris de partout. Aujourd’hui, on peut faire Libreville-Ntoum en 15 minutes, mais nous n’entendons pas les applaudissements des populations», s’est-il plaint.

Julien Nkoghe Bekale promet toutefois que les travaux en cours permettront d’en finir avec les bourbiers et les nids de poule sur la RN1. La société française de BTP procède notamment à la création de nouvelles fosses pour l’évacuation des eaux de pluie ou celles des rivières en crue, ainsi qu’au rebouchage des cavités sur la chaussée.

Vers une circulation plus agréable à Libreville

Samedi, sur instructions du président de la République, le Premier ministre a également effectué une visite d’inspection dans plusieurs quartiers de Libreville pour évaluer la qualité des travaux d’aménagement, d’entretien et de réhabilitation des voiries urbaines, précisément au Bas de Gué-Gué et à Nzeng Ayong, respectivement dans le 1er et le 6e arrondissement.

«Je suis satisfait de l’état d’avancement des travaux. Et là aussi, ce sont des choses qu’on devrait montrer pour prouver que le gouvernement travaille», a déclaré Julien Nkoghe Bekale.

Financé par la United Kingdom Export Finance (UKEF), le projet de réhabilitation des 122 voiries urbaines des communes de Libreville, Akanda et Owendo a déjà permis de bitumer 25 km de route sur les 88 km prévus, informe le gouvernement. 10 km sont en cours de travaux.

 
GR
 

13 Commentaires

  1. Steed dit :

    Félicitations au gouvernement d’avoir enfin compris qu’il est anachronique.dans un emirat pétrolier de disposer de la qualité des routes actuelles.

    Les bravos espérés et attendus du chef du gouvernement seront légitimes quand l’ensemble du réseau routier sera.devenu digne d’un emirat pétrolier. Pas avant.

  2. medzomekoure dit :

    Il faut faire et laisser dire Mr le PM. C’est un éternel recommencement et vous le savez bien. Dans quelques mois cette route dont vous semblez vous vanter aujourd’hui sera truffée à nouveau de nids de poules.

  3. De quelle route parlez vous ? Heureusement que la honte est pour le chien. 15 mn lbv/Ntoum, n’importe quoi. Allez-y voir ! Qu

  4. NDONG MBOULA dit :

    Fait-il rappeler à Monsieur le PM que lui et son gouvernement sont grassement payés ppur faire ce boulot.
    Boulot il faut le dire est largement en dessa des attentes des gabonais.

  5. Ho chi minh dit :

    Ah le Gabon , pourquoi applaudir un train qui arrive à l’heure , cela se fait dans la République des incompétents.

  6. Guy-Romuald MABICKA dit :

    Merci à l’auteur de cet article de ne pas nous cacher la curieuse satisfaction du Premier ministre. Si je ne connaissais pas cet axe routier, j’aurais partagé aussi son contentement. Son attitude est logique, il roule en V8 et c’est le chef d’un gouvernement qui ne « gère que les crises ». Bon, je préfère m’arrêter là, parce que je vais à Ntoum tous les deux ou trois jours et, sûrement, nous n’empruntons pas les mêmes routes.

  7. Serge Makaya dit :

    Moi j’ai juste une requête: qu’on nous dise en 15 minutes où se cache la dépouille de BOA. On est vraiment fatigués d’être traîné en bourriques. A Ntare Nzame!!!

  8. Lagens dit :

    Féliciter un gouvernement parce qu’il a réparé 10 km de route qui ne tiendront pas plus d un an (on le sait par expérience), c’est une idée bizarre non?

  9. Alain MAKAYA dit :

    LBV – NTOUM 15 min ? hahahahaha , avec quel véhicule et quel convoi pour ouvir le chemin ?
    42 km en 15 min … Le cortège du PM roule donc à 168 KM/H de moyenne .

    Ils ne vivent vraiment pas dans le même pays que nous .

    Et les barrières du 12 , du 15 du 18 le contrôle à l’entrée d’ESSASSA, Nkoltang, les gendarmes à l’entrée de NTOUM qui font du zèle avec les feux stop les essuie glace etc , sans compter les 20 km rafistolés entre l’entrée de NKOK et NTOUM ..
    On se moque de qui encore avec cette auto satisfaction ??

    LBV pk0 , station service centre de Ntoum c’est entre 1h et 1h30 voila la réalité et pas des effets d’annonce…

  10. bill ngana dit :

    Libreville – Ntoum : à peine 42 km. Entendre le PM lui-même avancer que c’est une distance que l’on peut désormais parcourir en 15 mn, revient à absolument faire l’apologie de la grande vitesse sur nos routes. Sans aucun doute, on va y compter encore des victimes inutiles dues à des vitesses déraisonnablement élevées. Les services de la Sécurité routière risquent de ne pas apprécier. Déjà, à travers ces propos, devons-nous comprendre pourquoi il n’y a pas du tout de panneaux de limitation de vitesse à l’entrée de nos villes et, dans ces villes, aux abords des établissements scolaires, près des lieux de culte, des grands marchés, etc… ?

Poster un commentaire