TATIE

Pour les femmes de l’Union démocratique et républicaine (Udere), le Premier ministre est une femme de qualité exceptionnelle qui a toujours fait preuve de compétence, de responsabilité et de loyauté.

La gente féminine de l’Union démocratique et républicaine a réaffirmé, le 12 septembre, au président Ali Bongo son engagement pour la cause féminine. © D.R.

 

Heureuse pour la récente nomination de Rose Christiane Ossouka Raponda au poste de Premier ministre, la gente féminine de l’Union démocratique et républicaine a réaffirmé, le 12 septembre, au président Ali Bongo son engagement pour la cause féminine. «A travers cette nomination, c’est la femme gabonaise qui est honorée et récompensée. Par cette marque de confiance, le président de la République récompense le professionnalisme d’une femme de qualité exceptionnelle, qui a toujours fait preuve de compétence, de responsabilité et de loyauté. C’est également la traduction en acte concret de la vision du président de la République sur la décennie de la femme, de voir ces dernières s’investir d’avantage aux côtés des hommes», a déclaré le porte-parole des femmes de l’Udere, Epiphanie Josée Piazza Guiboumou Sima.

Par ailleurs, les femmes de l’Udere n’ont pas manqué de condamner ce qu’elles qualifient de déferlement des violentes attaques par voie de presse et  réseaux sociaux contre le chef du gouvernement après le «plébiscite de son discours de politique générale devant les représentants du peuple ». «Ces agissements de nature à créer les troubles peuvent dangereusement mettre en péril le fonctionnement de l’Etat et jeter un discrédit sur l’image de nos institutions et de notre pays à l’extérieur» ont-elles déploré, interpellant la conscience patriotique du peuple gabonais.

«Les femmes de l’Udere souhaitent à madame Rose Christiane Ossouka Raponda bon courage, pour la poursuite du travail accompli par ses prédécesseurs. Certes, la tâche ne sera pas un fleuve tranquille», a déclaré la porte-parole des femmes de l’Udere.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire