HABANA

 

Conscient de sa responsabilité sociétale au sein de la commune dont il est un des représentants dans le domaine sportif, le club de football Atlético Akanda a célébré le week-end dernier la Journée mondiale de l’environnement et la journée citoyenne en procédant aux côtés du maire d’Akanda au nettoyage de certains espaces de la localité.  

Scène de planting d’arbres, lors de la Journée de l’environnement, le 5 juin 2021, à Akanda. © D.R.

 

Yvon Patrick Rombogouera, maire d’Akanda (à gauche), et Freddhy Koula, président d’Atlético Akanda, le 5 juin 2021. © D.R.

Dans le cadre de la célébration, le 5 juin, de la Journée mondiale de l’environnement ayant coïncidé avec la Journée citoyenne, plusieurs organisations ont effectué des sorties dans les rues de Libreville dans les communes environnantes. C’était le cas à Akanda où, aidée des structures associatives, la mairie a procédé au curage des caniveaux et au nettoyage de certains espaces publics. Atlético Akanda s’est joint au double évènement.

Le président de ce club de football qui compte actuellement une équipe féminine, ses cadres et certaines de ses joueuses ont en effet retroussé les manches pour aider les agents de la mairie et leur patron, Yvon Patrick Rombogouera, a rendre plus accueillants les rues et grands carrefours de la capitale. Une activité de planting d’arbres censée rendre plus attrayante la ville a également été organisée pour l’occasion.

Pour Freddhy Koula, c’est «conscient que la protection et l’amélioration de l’environnement, et la lutte contre l’insalubrité sont des questions d’importance majeure qui affectent le bien-être des populations et le développement économique d’une commune» que le club de football a tenu à prendre part à cette activité aux côtés des autorités municipales. Une implication que le président d’Atlético Akanda justifie par la nécessité de «monter le bon exemple et d’inciter les concitoyens à s’approprier ces journées», particulièrement la Journée citoyenne organisée tous les premiers samedis de chaque mois. Le but étant d’en faire un réflex dont la commune tirera pleinement profit.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire