TATIE

 

Le Cameroun, le Tchad et le Gabon ont signé le 17 septembre à Dakar, un accord pour le sauvetage d’aéronefs en détresse sur les territoires respectifs. L’accord a été signé en marge de la 66eme session extraordinaire du comité des ministres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna).

Le Tchad et le Cameroun ont signé le 17 septembre à Dakar, un accord pour  la sauvetage d’aéronefs en détresse sur les territoires respectifs.© D.R.

 

Le Gabon, le Tchad et le Cameroun sont tombés d’accord pour mutualiser leurs moyens afin de secourir les avions en détresse dans leur espace aérien. Signé le 17 septembre à Dakar, en marge de la 66eme session extraordinaire du comité des ministres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar, (Asecna), cet accord est une avancée en la matière.

Il s’agira, selon le ministre camerounais des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, «de définir de manière plus concrète, les modalités de coopération entre le centre secondaire de sauvetage de Libreville et le centre secondaire de sauvetage de Yaoundé, puis de fixer les conditions de mise à disposition, de déploiement et d’utilisation des moyens de recherche et de sauvetage d’aéronefs, tel que prescrit par l’annexe 12 de l’Organisation de l’aviation civile internationale.»

Pour le ministre camerounais, «la signature de cet accord marque une avancée décisive dans la coopération sous régionale en général, et bilatérale dans le domaine de la sécurité aérienne en Afrique centrale en particulier».

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire