mdas

 

La capitale du Gabon accueille de ce lundi 22 au vendredi 26 novembre prochain la 52e réunion du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC) pour évoquer les questions liées la situation géopolitique et sécuritaire ainsi que la gouvernance dans la sous-région. Le Gabon prendra la tête du comité au terme de cette rencontre.

Moment de la 51e réunion de mai 2021, à Bujumbura (Burundi). © Twitter

 

Organisée tous les six mois, soit deux fois dans l’année, la réunion du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC) s’est ouverte à Libreville ce lundi. Il s’agit de la 52e rencontre du genre prévue se tenir jusqu’au 26 novembre prochain.

Durant cinq jours, dans la capitale du Gabon, les 11 États membres de l’UNSAC discuteront de la situation géopolitique et sécuritaire de la sous-région. Ils échangeront également sur les questions liées au développement politique et institutionnel dans la sous-région depuis la 51e réunion tenue en mai dernier à Bujumbura (Burundi), informe le Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA). Les sujets inhérents à la gouvernance, aux processus électoraux, à la piraterie maritime dans le golfe de Guinée, à la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme, à la situation humanitaire, aux droits de l’homme et à la sécurité intérieure et transfrontalière, au changement climatique et à la mise en œuvre de l’agenda Femmes, Paix et Sécurité en Afrique centrale seront également abordés, entre autres.

À l’issue de cette réunion, le Gabon succèdera au Burundi à la tête du Comité de l’UNSAC. Une présidence tournante que le pays a déjà assurée à plusieurs reprises. Ce sera la deuxième fois qu’il le fera depuis que le secrétariat de l’UNSAC a été confié à l’UNOCA.

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire