HABANA

 

Grièvement blessé lors d’un tournoi international de judo en Côte-d’Ivoire, il y a six ans, le judok, international gabonais André Jocelyn Emane, sera désormais totalement pris en charge par le gouvernement gabonais. La bonne nouvelle a été communiquée, ce 3 mai, à sa maman par le ministre en charge des Sports, Franck Nguema.

Le ministre des Sports, Franck Nguema, remettant le bon de paiement du Trésor public à la mère (tutrice légale) du judoka André Jocelyn Emane, le 3 mai 2021, à Libreville. © Gabonreview

 

L’ancien judoka international gabonais, André Jocelyn Emane, et sa famille ont eu une grande et agréable surprise ce 3 mai 2021. Alors qu’il va à sa septième année de souffrance relative à une blessure contractée en pleine compétition officielle à Abidjan, le gouvernement, via le ministère des Sports, vient d’annoncer la prise en charge intégrale de ce compatriote. C’est le chef du département des Sports, Franck Nguema, recevant la maman de l’athlète, Evelyne Emane Mendame, qui en a fait l’annonce, octroyant par la même occasion une enveloppe de 50 millions  de francs CFA et d’autres commodités fournis par l’Etat pour venir en aide à ce judoka, en détresse.

L’audience de Franck Nguema à Evelyne Emane Mendame, élargie aux collaborateurs du ministre. © Gabonreview

Après la prise en charge du dossier de l’ancien judoka par le ministère des Sports, il y a quelques mois, les choses se sont débloquées pour celui qui a été classé 5e dans la catégorie des poids mi-léger 66 kg hommes aux Championnats d’Afrique en 2014.

Franck Nguema a laissé entendre qu’«au terme des démarches administratives entreprises par le gouvernement à travers le ministère de Sports, des Affaires sociales, de la Santé et du Budget, sous la haute impulsion du président de la République, chef de l’Etat, compatissant à la situation de M. Emane qui a dignement porté les couleurs du Gabon, et suite au hautes instructions du Premier ministre, une dotation de 50 millions de francs CFA est octroyée à l’athlète».

L’enveloppe, un bon de paiement du Trésor public, a été officiellement remis à la mère de l’intéressé, en tant que tutrice légale. Le membre du gouvernement a également annoncé l’assistance et la prise en charge médicale par le Centre hospitalier universitaire (CHU) d’Owendo, la prise en charge par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) des frais relatifs à l’hospitalisation, aux examens et aux médicaments, l’évacuation sanitaire pour suivre des soins plus appropriés pour une réadaptation neurologique et motrice, ainsi que l’accompagnement à l’autonomisation à travers le programme de financement des activités  génératrices de revenus (AGR) destinés aux personnes vivants avec un handicap.

Tout cela sera suivi par le ministère en charge des Sports, notamment les démarches administratives et les mesures d’accompagnement. «C’est ce que j’ai toujours demandé. Que Dieu vous bénisse. Je vous dis merci. Je dis merci au président de la République», a déclaré, émue, la génitrice d’André Jocelyn Emane, qui assure pouvoir enfin mieux prendre soin de son fils.

Le dossier d’André Jocelyn Emane avait été pourtant assez bien suivi jusqu’en 2017 avant que l’athlète ne soit abandonné à son sort. D’où la dégradation de son état de santé. Vivement donc que cette réaction du gouvernement, à la suite d’un reportage, puisse avoir des effets positifs et bénéfiques sur la santé de ce champion.

 
GR
 

2 Commentaires

  1. Milangmissi dit :

    Quelle honte, il faut que TV5 fasse un reportage pour que vous preniez vos responsabilités et Gabon TV vous avez honte ?

  2. TSHIBANGOU dit :

    GAbon TV n’était-elle pas au courant de la situation de ce jeune compatriote? Pitié hein!

Poster un commentaire