HABANA

Sur instructions de la Première ministre qui a visiblement été touchée par sa situation de Vanessa Fleur Ndong, une compatriote qui s’est récemment plainte d’avoir subi deux interventions chirurgicales l’ayant rendu handicapée du bras droit, le ministre de la Santé annonce un nouveau diagnostic médical censé préparer une prise en charge par l’État.

Vanessa Ndong reçue par le ministre de la Santé, le 12 octobre 2021. © Facebook

 

Exprimé en direct sur Facebook le 7 octobre dernier, le désarroi de Vanessa Fleur Ndong a été entendu par Rose Christiane Ossouka Raponda. Touchée par la situation de cette compatriote qui dit avoir subi deux interventions chirurgicales l’ayant rendu handicapée du bras droit, la Première ministre a instruit le ministre de la Santé de la recevoir à son cabinet pour lui proposer le soutien de l’État gabonais. La rencontre entre le Dr Guy Patrick Obiang Ndong et cette compatriote qu’accompagnait un membre de sa famille a eu lieu mardi 12 octobre, à Libreville.

«J’ai décidé de mettre en place un collège d’experts composé de médecins traumatologues-orthopédistes pour le diagnostic médical de cette compatriote. Ce collège est chargé d’examiner la situation de Madame Fleur Vanessa Ndong afin de faire des recommandations sur la suite de sa prise en charge. L’objectif recherché étant que cette dame puisse bénéficier des soins visant à améliorer son état physique», a posté le membre du gouvernement au terme de la rencontre.

À travers cette action, le Dr Guy Patrick Obiang Ndong souhaite montrer la «solidarité agissante [du gouvernement] envers les compatriotes en détresse», conformément au vœu d’Ali Bongo. Par ailleurs, rien n’a filtré au sujet de la suite réservée au médecin mis en cause par la dame.

 
GR
 

3 Commentaires

  1. MINTSA-MI-NDONG AUBERT dit :

    Bravo Mme le Premier Ministre cette bonne action vous sera rendue au centuple par une grande bénédiction divine car ce que vôtre décision de venir en aide à cette compatriote est une grande marque d’amour du prochain.
    Que Dieu vous Bénisse en abondance et puisse ramener la joie dans le cœur et la famille de notre compatriote.

  2. Gael Nguimbi dit :

    Quid de l’équipe médicale qui l’a opérée? Ce n’est pas l’occasion de mettre en place un comité d’éthique pour sévir contre ceux qui transforment les hôpitaux en mouroir et autres lieu où on devient de moins en moins sûr de recouvrer la santé

Poster un commentaire