HABANA

 

L’ancien député démissionnaire du Parti démocratique gabonais (PDG) condamné à 6 ans de prison, entre autres, pour détention illégale d’arme à feu, instigation aux violences et voie de fait, est maintenu en détention et le délibéré de son procès en appel a été prorogé ce lundi 22 février au 1er mars prochain.

Bertrand Zibi, le 18 janvier 2021, au palais de justice de Libreville. © Gabonreview

 

Bertrand Zibi Abeghe ne sortira pas de prison. Du moins pas aujourd’hui comme certains s’y attendaient à l’issue de son procès en appel du 18 janvier dernier au palais de justice de Libreville. Ce lundi, l’ancien député de Bolossoville (Minvoul) et soutien en 2016 de Jean Ping poursuivra sa détention à la prison centrale après que le délibéré a été prorogé au 1er mars prochain.

C’est en juillet 2019 que l’ancien député démissionnaire du PDG avait été condamné par le tribunal de première instance de Libreville à 6 ans de prison. Trois ans plus tôt, il avait été interpellé à son domicile et inculpé, entre autres, pour des faits de détention illégale d’arme à feu, instigation aux violences et voie de fait.

Lors de l’audience en appel du 18 janvier dernier ses avocats avaient plaidé, à titre principal, «la relaxe pure et simple» de leur client, estimant que «les faits qui lui sont reprochés ne sont pas constitués». À titre subsidiaire, ils avaient également opposé que la durée de sa détention couvrait déjà sa peine. Ils devront encore attendre.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Le Patriote dit :

    Bertrand Zibi doit sûrement maudire Jean Ping depuis sa cellule de prison. En effet, ce dernier l’a complètement abandonné, comme tout bon huuummmmm !

Poster un commentaire