mdas

Jugeant que le président de la République a cessé de protéger le peuple et qu’il viole indéfiniment la Constitution, le Front de l’opposition pour l’alternance a estimé, le 12 mai à Libreville, que la seule conséquence à en tirer est son départ.

Jean de Dieu Moukagni-Iwangou, le 12 mai 2015 à Libreville. © Gabonreview

Jean de Dieu Moukagni-Iwangou, le 12 mai 2015 à Libreville. © Gabonreview


 
Décidé à mettre un terme au régime d’Ali Bongo, le Front de l’opposition pour l’alternance en appelle à la démission pure et simple de celui-ci, invitant le peuple à la résistance face à l’oppression et les forces de défense à soutenir cette démarche. Telle est la substance de la conférence de presse animée le 12 mai courant à Libreville par Jean de Dieu Moukagni Iwangou, qui a évoqué «l’Etat hors-la-loi», «la saisine de la Cour pénale pour crimes contre l’humanité, tirés des violences de masse planifiées par le gouvernement contre les populations civiles pour des motifs politiques, respectivement les 20 décembre 2014, 9 avril 2015 et 11 avril 2015», «la saisine de la Cour pénale internationale pour une enquête indépendante aux fins de déterminer la nature des armes non létales utilisées à Libreville contre les populations placées dans un environnement confiné le 1er mai 2015».
Une vue des leaders du Front. © Gabonreview

Une vue des leaders du Front. © Gabonreview


Dans le même ordre d’idée, le président en exercice du Front de l’opposition pour l’alternance a mis en avant «l’enrichissement illicite du président de la République par prise illégale d’intérêt et conflit d’intérêt et la pauvreté des Gabonais» ainsi que «l’enlèvement et la séquestration judiciaires comme mode de traitement du pluralisme politique». Concernant le premier point, il a estimé que «le chef de l’exécutif qui est la clé de voûte des institutions, dont il doit assurer le fonctionnement régulier, se retrouve à la base du blocage des institutions», évoquant notamment la transcription de l’acte de naissance d’Ali Bongo qui s’est soldée par un «faux en écritures publiques contre le maire du 3e arrondissement de Libreville et Ali Bongo». Jean de Dieu Moukagni-Iwangou regrette également que la Haute cour de justice, seul organe habilité à juger le président de la République, les membres du gouvernement, les présidents et vice-présidents des corps constitués demeure fictive. Car, les 13 membres qui la composent, dont sept magistrats nommés par décret présidentiel, n’ont jamais été désignés. «Par cette attitude, motivée par la seule volonté de soustraire l’ensemble des membres du régime au pouvoir de toute poursuite, de sorte à leur garantir la totale impunité, la Haute cour de justice n’a jamais été mise en place», a-t-il analysé.
Au titre de la deuxième récrimination, il a annoncé la saisine de la justice internationale, «seule susceptible de dire le droit à l’encontre des membres du régime et le président de la République, tous donneurs d’ordre, mais protégés par une impunité, organisée par le président de la République, l’Assemblée nationale et le Sénat». Car a-t-il rappelé, en se gardant d’interdire les réunions publiques sollicitées aux dates susmentionnées, «le régime a visiblement planifié des violences de masse contre des populations identifiées sur des motifs politiques».
S’agissant des armes utilisées à Libreville contre les populations, Jean de Dieu Moukagni-Iwangou souhaite le contrôle, et si nécessaire, la destruction, sous contrôle international, de cet arsenal, afin de garantir «la protection de la démocratie, ainsi que la sécurité des personnes». Rappelant ensuite que la fonction de président de la République est incompatible, aussi bien avec l’exercice de toute autre charge publique, mais aussi avec toute activité rémunérée, il a déploré la violation de toutes ces prescriptions. «En mettant en place Delta Synergie, l’analyse démontre qu’Ali Bongo a hérité, et continue de consolider une mécanique implacable de captation des deniers publiques», a-t-il souligné, avant d’ajouter : «Cette mécanique est au fondement de la mauvaise gouvernance du pays, en même temps qu’elle siphonne l’économie nationale».
Le Front sollicite, à cet effet, un bénéfice d’inventaire sur le patrimoine d’Omar Bongo Ondimba, «qui ne peut se justifier par ses seuls revenus à la tête de l’Etat, dont il faudra nécessairement dévoiler les niveaux». Jean de Dieu Moukagni-Iwangou a conclu son propos par les arrestations d’Annie Léa Meye et Georgette Toussaint. «Elles ont été gardées 17 jours, sans possibilité pour leurs avocats d’accéder aux dossiers. Il y a manifestement une violation grave et continue de la loi, opérée sous contrôle judiciaire, au vu et au su de toutes les autorités ayant pouvoir de donner suite», a-t-il affirmé, évoquant parallèlement les arrestations de Jean de Dieu Ntoutoum-Eyi et d’un jeune garçon de 17 ans, Obama Mombo. Pointant un doigt accusateur vers Ali Bongo, le président en exercice du Front de l’opposition pour l’alternance pense que le président de la République a cessé de protéger le peuple et d’être juste envers tous. En conséquence, «il doit présenter sa démission».
 

 
GR
 

0 Commentaires

  1. AZOTH dit :

    Il s’appelle MOUKAGNI IWANGOU
    Il est né a mouila
    il habite la commune d’akanda
    il a echappé a un empoisonnement
    il est pret a repondre de ses actes
    il a un back round d’enfer
    il a une valeur ajoutée monstre
    il connait les dossiers
    il maitrise la constitution et le droit
    il est bon pedagogue
    il eduque bien les gabonais
    ….
    C’EST UN BON GABONAIS…… IL IRA JUSQU’AU BOUT.

  2. MINKO dit :

    Mr MOUKAGNI-IWANGOU , nous espérons que la « partie cachée  » de l’iceberg sera aussi redoutable que votre brillante plume ……

  3. Le PDGiste deçu. dit :

    Pensez-vous qu’ali peut décider de demissionner? Avez–vous vu ça en afrique? Levez vous et allez le chasser. Allez au camps de police,de gendarmerie,dans les quartiers où resident les flics et militaires, prenez leurss enfants et femmes,mettez les en avant comme des boucliers,si les flics brutalisent, les premiers touchés seront leurs parents.

  4. sam dit :

    Voila encore cette stupide opposition…tjrs avec leurs discours pompeux…meme dans vos reves vs pensez vraiment qu’ali bongo quittera le pouvoir juste parce’que vs le lui demandez…soit vs etes des pantins pour distraire le peuple ou vs arretez vos conneries…

  5. Carl Nguema dit :

    Ils ont été les acteurs du Pillage de ce pays et les Responsable des problèmes que connaissent actuellement le Gabon et ils veulent que l’actuel président quitte pour leur permettre de recommencer leur mauvais dessein et traîner le gabon dans le chaos,non est pas idiots pour vous laisser faire

  6. Hatshepsout dit :

    C’est exactement ce qu’il faut revendiquer aujourd’hui, le départ d’Ali et la fin de ce système de mafieux. Mais les gabonais sont ils prêts à mener cette lutte jusqu’au bout? J’espère du fond du cœur que OUI…

  7. matho dit :

    Aidons le,aidons le FRONT et ses alliés à aller JUSQU’AU BOUT.Poussons à lUnité veritable et sincère avec pour seule considération le GABON,notre PROPRIETE!

  8. Miss T dit :

    Vive Moukagni! Ali aussi ira jusqu’au bout car il pense passer en force avec l’armée comme en 2009, préparons-nous.

  9. intransigeant dit :

    LA composition des membres du front uni doit etre aussi juger car expliquer moi comment Ping Myboto sont devenus Milliardaires ? c’etait des fonctionnaires donc commencer par rendre cet argent. Rogoux directeur de la commission de DU FRONT et de L’UN demander a tout les clients de la BICIG tout l’argent qu’il leur a derober et ce type est tranquilement dans l’oposition et on ne dit rien comme quoi au Gabon on marche a l’envers.

    • Loundou dit :

      Celui qui a suivi cet enfant-là depuis le début sait que sur ce sujet il a été clair. Dans son appel de Port-Gentil, il avait invité les barons passés à l’opposition, à l’image d’EYEGHE NDONG à l’époque de rendre compte de leur gestion. Tout comme il leur avait demandé de tout dire des réalités du régime, sur lesquelles ils se taisent. Moi il m’interesse, et je remarque qu’il est cohérent de bout en bout.

    • Le paysan dit :

      Arrêtez ! arrêtez ! arrêtez de distraire les gens.
      On vous dis que ça ne va plus, le pays est au
      répondeur et vous parlez de Mr Ping,
      Miboto et autres qui ont volé est-ce cela
      la solution à nos problèmes ? Si vous êtes
      heureux remerciez l’éternel. Quand à nous
      Nous disons « qu’il vaux mieux mourir que
      de vivre à genoux » sa souffit !

  10. OKAWE dit :

    prenez vos responsabilites au lieu de nous endormir et ne prenez pas le peuple comme bouclier humain, nous attendons une suite concrète.

  11. mauclairlolita dit :

    PDGistedeçu, vous vous faites quoi au lieu d’envoyer les autres chez les policiers et les gendarmes ? POUR UNE VICTOIRE DE TOUS LES GABONAIS, les gens doivent conjuguer ensemble- Aujourd’hui, c’est une affaire de tous les gabonais et ils doivent prendre coonscience- lORSQUE VOUS PARLEZ des responsable du front qui ont eu à gerer ensemble que le père, il ya un EXEMPLE : AMO, mais il a fait amende honorable, aujourd’hui le peuple le pleure- Laissez nous avec ce débat des anciens pdgistes qui sont dans l’opposition- Il ya une réalité, c’est celle des actes de barbarie, de terrorisme que subit le peuple et tous ceux qui se levent pour dire que ce n’est pas normal,sont réprimandés- ne pas le dénoncer, c’est que tu n’es pas gabonais- etre dirigé par quelqu’un sans acte civil, c’est pas normal- que tous les gaboanis prennent leur responsabilité, pour une alternance au pouvoir- ne pas l’admettre c’est pas normal

  12. FangTomas dit :

    Que du bruit pour s’auto-satisfaire, toujours le même type de discours où ils enfoncent des portes ouvertes.
    On ne sait même pas qui sera le candidat que ce front proposera ou soutiendra à la prochaine élection présidentielle. C’est à croire qu’ils savent déjà que c’est perdu d’avance pour 2016.
    Au fait c’est quoi ce front ? Un parti politique, une association, un syndicat ? Comment est il juridiquement défini ?

  13. Ozavinoga77 dit :

    Je crois bien que le meeting du 23 mai 2015 n’obtiendra pas d’autorisation du Ministère de l’Intérieur.

  14. maganga dit :

    Finalement que veulent les gabonais. Des gens qui prennent leur courage et tous les risques pour la liberation du gabon et vs passez tt votre temps a les insulter c’est incroyable

    • Fille dit :

      Ils veulent du concret les gabonais. Faut arrêter la distraction. Il temps de mettre au point un programme pour les présidentielles de 2016. 2016, c’est déjà demain et on continue de palabrer et de faire des marchés. Amo est mort et on continue de faire du sur place. Pourquoi tant de dispersion ?

  15. Claude dit :

    Ils veulent qu’Ali parte pour que qui prenne la place?

  16. Zue martiela dit :

    C est de la distraction ça ne nous laissons pas distraire par des ens qui ne valent la peine

  17. doudouk dit :

    ceux qui ne veulent pas que ALI parte ne sont pas gabonais

  18. Bouka Rabenkogo dit :

    La Dynamique « Ça Doit Se Faire Maintenant » conclu, n’en déplaise aux un et aux autres que la franc-maçonnerie est au-dessus des institutions et des constitutions africaines. Peuples africains en général et gabonais en particulier, réveillons nous. Arrêtons la politique de l’autruche à près de quinze ans du début du troisième millénaire. Après une aussi flagrante violation de l’Article 14 de notre Constitution, Ali Bongo se pavane allègrement avec son association d’apatrides mafieux. L’opposition est totalement aphone. Le jour on n’est opposant et la nuit complice et fratère d’Ali, roitelet de la franc-maçonnerie gabonaise. En ce jour 13 mai 2015, La Dynamique « Ça Doit Se Faire Maintenant » se désolidarise totalement des actions de l’opposition et de la majorité franc-maçonnique qui ne sont qu’une et rien qu’une seule entité formatée pour perpétuer l’ordre colonial et le sous développement au Gabon et en Afrique. C’est fini. La franc-maçonnerie ne triomphera plus plus chez nous car Dieu le Père Tout Puissant nous a ouvert les yeux. Nous vous vaincrons pacifiquement avec l’arme la plus redoutable que Dieu (Zambé Kana) à mis à notre disposition: le Verbe. Plus jamais un autre coq (occident/orient) ne chantera dans notre basse cour. C’est fini. Nous y veillerons.

  19. Roberto dit :

    opposition pas crédible du tout.

  20. Samyra Jaboun dit :

    Moukagni-Iwangou, arrêtez de délirer !

  21. Véracité dit :

    Les gabonais ne croient pas à la capacité de cette opposition !

  22. Martin Luther NZOUBA dit :

    Excellente Initiative!
    Soyez courageux et déterminés. Le Peuple vous suit. C’est un bras de fer avec le pouvoir autocratique BOA. C’est donc un combat, au sens propre comme au sens figuré. En face ils ne plaisentent pas, ils ont leurs chiens de service prêts à humilier les Populations.
    Pour les dissuader, nous devons répondre nombreux aux rendez-vous. Arrêtons un peu de pleurnicher derrière nos claviers et prenons notre DESTIN entre nos mains.
    Ceux qui viennent sur cette plate forme justifier leur per diem, à travers des interventions quelconques, peuvent toujours se ressaisir. Soyons unis. Le Gabon ne manque pas d’intelligences capables de bien gouverner ce pays. Nous devons nous mobiliser pour que l’alternance politique tant voulue par Le Peuple ait lieu Maintenant.

  23. Martin Luther NZOUBA dit :

    Chers Membres du Front, à titre de rappel sachez que vous ne disposez pas d’un outil de communication. Quelle est votre position sur cette question? Mettez cela sur votre table de discussion. Créez votre chaine ou réhabilitez TV +. N’oubliez pas de la mettre sur satellite, de préférence canal+.
    Merci!

  24. JEAN-JACQUES dit :

    j’ai l’impression que ceux qui sont dans ce groupe des VIEILLIARDS chômeurs ont jetez la HONTE, un individu se met dans le micro pour dire que la seule solution c’est la demission du president.
    Avant de souhaiter la demission du president tous ces vieilliards qui n’ont plus d’Idées demissionent de la politique allez en retraite politique.
    Vous souhaitez la demission d’Ali par ce que vous êtes au chômage? il ne vous nomme pas?
    La vraie democratie devrait premièrement commencer dans nos têtes et surtout ceux qui ont geré ce pays à tous les niveaux.
    Moukagi pour quoi vous avez été balayé de l’école de magistrature et à la Fegafoot?
    Ali en moins de 7 ans a déjà fait ce que Mybot n’a pas pu faire en 10 ans le cas des routes…Souvenez vous du fameux livret de ce dernier  »S’ASSUME » et tonton associé avex même fait la replique dans son livre titré  »En croyable »
    Le gouvernement de M.le prof.Daniel a déjà fait ce que Eyeghé n’a pas pu faire en 5 ans.
    Acceptons que Ali et le PM, travaillent avec d’autres gabaonais pas seulemet vous qui avait participé en 100% au RETARD DU PAYS.
    Pour moi tout ce qui se declarent opposants ont participé au pillage du pays donc il ne devrait même plus ouvrir leur bouche pour dire que c’est aujourd’hui qu’ils ont l’amour du pays.ou des gabonais’ je dirais que vous pleurez par contre les postes et avantages certains avaient.
    Ping egoiste qu’il est prend l’argent du Gabon pour aller faire ses affaires en Côte d’Ivoire pour recruter ses beaux frères ivoiriens.
    Dites moi si Ping a fait même un jardin d’enfant privé au Gabon?
    Myboto, Eyeghé. Vous faites le bruit pour rien.

  25. lepositif dit :

    A regarder tous ces vieux cocos du Front, un vrai cauchemar en les imaginant revenir aux affaires. On reviendrait au PDG d’avant 1990 ou Zacharie Myboto, le seul instituteur au monde milliardaire regnait en vrai despote.
    Au lieu de profiter de l’argent vole au peuple pendant qu’ils chantaient les louanges des Bongo et profitaient des retombees de leur fidelite sans faille au Grand camarade au detriment du peuple qu’ils decouvrent pauvres seulement depuis 2009, ils veulent semer la zizanie dans le pays.
    Moukagni a attendu d’etre evince de la Fegafoot qu’il a mal gere avec son ami Engandzas pour se positionne comme un liberateur et cessez son opposition d’abord participative puis emergente. Heureusement qu’une partie du peuple n’est pas amnesique.
    M. Moukagni commencer par balayer devant votre porte en demandant a vos collegues du Front de rendre l’argent qu’ils ont vole au peuple ou seulement de le justifier, car tous fonctionnaires, ils ne peuvent comme vous le reprochez a Ali Bongo avoir eu leur richesse avec leur seul salaire. La charite bien ordonne commence par soi-meme, a t-on coutume de dire.

    • Loundou dit :

      Arrêter de distraire les gens avec vos histoires de la FEGAFOOT. Qui ne sait pas que Moukagni n’a jamais volé?
      Qui ne sait pas que tout ceci avait été purement et simplement inventé pour le salir?
      Qui ne sait pas qu’il avait été empoisonné pour avoir bravé ALI et refusé de se retiré de la course?
      Qui ne sait pas que IWANGOU était engagé en politique depuis plus de 20 ans derrière Pierrot, son maître?

      • lepositif dit :

        Loundou, au lieu de venir deverser des affirmations gratuites, Moukagni etait-il vice-president de la du bureau de la Fegafoot ou il y a eu des detournements de l’argent de la FIFA, qui a d’ailleurs demandee que les auteurs soient traduits en justice?
        N’est-il pas entoure des anciens dignitaires du pays qui ont gere celui-ci pendant plus de 30 ans et qui sont riches ni par heritage (presque tous ont des parents paysans), ni pour leurs affaires avant leur entree dans les cercles du pouvoir de Bongo pere)?
        Qu’il commence par demander a ces gens de justifier ou de rendre au peuple, ce qu’ils lui ont pris.
        On balaie d’abord devant sa porte avant d’aller chez le voisin. Le reste c’est du bruit, juste pour faire semblant d’exister…politiquement vu qu’ils n’ont rien d’autre comme argument a faire valoir que de nous ressasser la meme rengaine. Fatigant.

  26. Marcel gomez dit :

    La on reconnaît l’opposition Gabonaise toujours entrain de dire des appels à l’insurrection c’est triste quoi de voire sa au lieu de proposer des idées pouvons faire avance le pays ils ne pense que a la violence et au chaos et sont aveuglés par l’envie du pouvoir qu’ils n’auront jamais et refuse de voir les avancées du pays depuis 2009
    Ali Bongo Ondimba a construit des structures hospitalières de pointe et de qualité qui font le bonheur des populations
    Ali Bongo Ondimba a ameliorer le réseau routier Gabonais par le bitumage des grand axes de la route économique, a construit des ponts qui n’existaient pas et que certains septique disaient que c’étaient impossible
    Ali bongo Ondimba à améliorer la couverture sanitaire des populations
    Ali Bongo Ondimba à améliorer le climat des Affaires au Gabon
    Et plien d’autre choses donc au vue de tout sa je pense pas que nous Gabonais pouvons être d’accord avec ce qu’il raconte la Ali Bongo Ondimba à été élu par le peuple et comme les membres du Fron ce rendent compte que le peuple est derrière Ali Bongo après leurs multiples tentative ils essaient de criée plus haut en pensants que les occidentaux vont leurs écoutes mes vous avez taper à coter pendant vous perdez votre temps dans sa Ali Bongo Ondimba travail et avance et nous avec lui laisser moi vous dire que en ce moment il est Turquie en visite officiel en tant President du Gabon donc arrêté vous perdez votre temps dire ce que vous dite même vos enfants ne vous croyez pas arrêter un peu vous n’avez plus de fierté ou bien

  27. Bassomba dit :

    C’est incroyable cette opposition! On est à quelques mois des élections présidentielles, ils en sont encore à parler de démission du Président-candidat, au lieu de s’apprêter pour ces échéances; à croire qu’ils ne veulent pas y prendre part et rêvent qu’Ali démissionne, pour que comme des charognards, ils se partagent le pouvoir sans efforts! Rêvez toujours!

  28. Marcel gomez dit :

    Moukagni – Iwangou est un jaloux

  29. ivoire dit :

    Mr le Président les Gabonaises sont plus que fières de vous. On vous aimes.

  30. YOVE dit :

    A lire les inepties que débitent les Jean-Jacques, Bassomba ou Lepositif, on devine à quel point les thuriféraires du pouvoir poussif et arrogant de Bongo Ali le petit sont aux abois, quand il s’agit d’appeler au départ de leur parrain mafieux, qui veut s’incruster comme chef d’Etat du Gabon, alors que tout ce qu’il fait indique qu’il n’est qu’un dangereux chef de gang. En cela, nous voyons que l’opposition réunie au sein du front a frappé juste. Il reste à donner l’estocade. Mais c’est au peuple debout que revient cette charge. Messieurs et dames les leaders du front, le peuple gabonais fait corps avec vous dans toute initiative visant au départ de cet imposteur, faussaire, parjure et brute épaisse nommé Ali Bongo Ondimba. Nous gardons l’oreille et l’intelligence ouvertes! Courage: donnons l’assaut final!

  31. imagine56 dit :

    Bien parlé YOVE.
    Fatiguée, épuisée, je reviens tout à l’heure pour mon coment.

  32. JEAN-JACQUES dit :

    Les amis comment se poser des questions sur cette bande des vieux chômeurs , leurs memoires ne focntionnent plus , pour pouvoir ELABORER un projet de société qui serait 100% avantageux pour la population. Myboto connait ce qu’on appelle une route? ou ping connait ce qu’on appelle resoudre une crise? les deux que je cite on déjà montrer leur incapacité Myboto ministre des TP. PING à l’UA.
    C’est pas à 2 mois délection que cette opposition va proposer un projet de societé à la population.
    Laissez nous avancer, on vous connait!les champion de la haine, des injures, de menaces, des troubles. de manipulations.
    On vous attend dans les urnes Myboto ja 2 fois batu. C’est pas en 2016 qu’il changera sa trajectoire d’échec.

  33. Bonga Bonga dit :

    Ali Bongo a lui-même reconnu avoir fabriqué un faux acte de naissance en 2009, il est disqualifié d’office et cb est c’est en cela qu’il doit être destitué et l’armée, du moins quelques éléments de l’armée , doit prendre ses responsabilités. Dans son arrogance primaire et persuadé que le Gabon est un héritage de son père adoptif, Et aussi pour contrer sa sœur Pascaline, Ali reforcera le passage. Attention.

  34. kalash dit :

    Quand même déplorable l’attitude de certains compatriotes.
    Que pourra faire le Front sans la population?
    Le pouvoir étant au peuple,il revient à ce dernier d’imposer sa vision pour un nouveau Gabon..Peuple  » PEU- Considérable….
    Tout peuple mérite ses dirigeant, alors croisons les bras et attendons que Dieu envoie un messie

  35. koukouke dit :

    Ha Jean Jacques, ne sais tu pas que ton Président avoir falsifié son act…? heureusement que t’es plutôt grand humoriste.

  36. moukoili dit :

    Monsieur MOUCKAGNI, ce sont vos deux compagnons actuels notamment PING et NDEMEZO’Ô qui ont contribuer pour qu’Ali soit Président. Ils l’ont valablement soutenu. Aujourd’hui j’entend ces même type parler des origines d’Ali. Ce qui est curieux c’est que AMO mort ou vif n’à jamais évoquer ce dossier. Donc n’allez pas si vite

    • Le peysan dit :

      Mr Moukoili, parmi les quatre noms cites qui
      était Dieu dedans pour connaître ce que
      deviendrait l’enfant roi? Même vous, vous
      ne saviez pas qu’il n’avez un acte de
      naissance légal et pour quoi en vouloir
      MMr Ping et Myboto aujourd’hui ? Quand
      à AMO, lui il était un homme politic et pas
      un politicien occasionnel.

  37. mbembo dit :

    Ce qui est intéressant sur le forum c est que chacun peut critiquer librement mais en général sans y apporter des solutions. Que tous ceux qui estiment que cette opposition serait dépassée et sans stratégie. De grâce proposez leur vos lumineuses solutions. sinon créez des partis politiques pour mettre cette opposition sur le côté. Une opposition sans peuple ne vaut rien. Par contre un président de la république sans peuple vaut quelque chose car il peut utiliser les forces de l ordre et ouvrir les caisses de l État sans vergogne pour ses besoins. Au lieu de critiquer sans fondements faites le mais en y apportant des solutions. Les trois quart d internautes que nous sommes nous cachons derrière des pseudonymes et eux ils font ce qu ils peuvent à découvert tout en prenant des risques. La critique est aisée mais les actes sont osés. Soutenez votre opposition et non la détruire sans contribution.

  38. Fille dit :

    Ce type aurait pu être l’Homme de la situation. Jeune, dynamique, intelligent, volontaire et semble patriote. Si seulement, c’était du franc « jeu », ce type est capable de porter l’espoir et faire advenir l’alternance au Gabon. Mais on dirait que « silence, on joue ». Qui donc écrit les scénaris au Gabon depuis kala kala ? Il est temps de changer de scénario, le disque est rayé.

  39. Jean-jacques dit :

    Il ya des solutions cher internaute, ma solution c’est que tous les vieilliards de l’oppositions acceptent de n’est plus être dans la gestion du pays.
    Ali n’a même pas encore un mandant, toutes les decisions qui sont prises sous son mandant ne sont pas mauvaises, donc le peuple devrait lui accompagner dans sa tache, on peut revendiquer , reclamer , critiquer tout en respectant les uns et les autres ,tout cela fait partie de la construction d’une democratie,Mais non on nous souleve les faux debats, de nationalité, de doctorat, du DC de la presidence.Les vrais problèmes(Augmentation des salaires, ecole, santé. securité, transport, infractutures,l’emploi des jeunes, les bourses des etudes.aide sociale, la justice sociale egalitaire, ne sont pas evoqué.

  40. otima moussavou dit :

    Vous avez décidé de la démission du président épuis quoi encore ? Vous pensez c’est comxa k vs allez réussir à lui faire partir? N’importe quoi. Vous voulez k le peuple gabonais soit deriere vous mais c vous ki affaiblissez le peuple car rien de ce k vous décidez nabouti

  41. La vérité dit :

    Moukagni a raison sur le fond, Ali Bongo doit être destitué. Sur la forme, ce discours ne suffira pas si le peuple ne se lève pas comme un seul homme pour empêcher Ali le sans papier de violer une fois de plus la Constituin en 2016. Cet homme est crédible et doté d’un sens du Droit indéniable. Nous avons besoin de femmes et d’hommes de cette trempe au Gabon.

  42. mbembo dit :

    Jean jacques vous proposez comme solution la mise à l écart des vieillards de l opposition . Certes je respecte votre lumineuse proposition. Moi j ajouterai à votre suite que l on mette à l écart tous ceux qui ont dirigé ce pays qui ont été dans les gouvernements successifs des Bongo. ( jeunes et moins jeunes ) car ils sont tous responsables du chaos. Et malheureusement aujourd’hui la clique des émergents a vite rattrapé son retard dans le pillage des deniers du pays. Donc ils sont à écarter aussi. Etes vous de mon avis Jean jacques? Au moins on sera débarrassé de tous les budgétivores des deux bords. Ceux d hier et ceux d aujourd’hui.on aura enfin une nouvelle génération d hommes politiques.

  43. Bassomba dit :

    Je vous dis et persiste, aucun opposant ne battra Ali en 2016, non seulement jamais déclaré et encore moins inconnu des VOTANTS! parce que ne nous trompons pas, seuls ceux qui on l’âge de voter le feront, le reste n’est qu’une fougue mal contrôlée

Poster un commentaire