HABANA

 

Une équipe de chercheurs gabonais et internationaux a conçu de puissants algorithmes d’intelligence artificielle pour surveiller, suivre et repérer plus facilement les animaux se déplaçant en forêt.

Le Gabon veut améliorer le suivi de la faune grâce à l’intelligence artificielle. © Communication Gouvernementale

 

Les tracasseries relatives au suivi de la faune au Gabon ne seront bientôt plus qu’un mauvais souvenir. Une équipe composée de chercheurs de l’Agence nationale pour la protection de la nature (ANPN), Panthera Corp de l’Université de Stirling et Appsilon Machine Learning Solutions, a conçu de puissants algorithmes d’intelligence artificielle en vue d’assurer le suivi de la faune en Afrique centrale. «Cette nouvelle technologie améliorera considérablement la façon dont nous protégeons les populations fauniques du Gabon et d’importance mondiale», s’est réjoui le ministre de la Forêt.

«A présent, nous envisageons de créer un réseau national de cameras séquentielles pour assurer le suivi de la faune», a révélé Lee White. Traditionnellement, les défenseurs de la faune utilisent des «pièges caméra» (caméras séquentielles) pour surveiller, suivre et repérer les animaux lorsqu’ils se déplacent en forêt. Ces caméras automatisées peuvent prendre des milliers, voire des millions de photos d’animaux. Il faut parfois des mois aux défenseurs de la faune pour examiner la moindre image, identifier les animaux et analyser les données.

Le nouveau logiciel utilise les derniers algorithmes en matière d’intelligence artificielle pour effectuer cette tâche automatiquement. Il permet de classer jusqu’à 2000 images par heure et peut identifier 26 espèces de mammifères et d’oiseaux forestiers, dont des éléphants, gorilles, antilopes, singes et léopards. Ce travail a été principalement financé par le gouvernement gabonais et le programme ECOFAC6 du 11ème Fonds Européen de Développement (FED) de l’UE.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire